Pour faire suite à ma réflexion sur le développement des catégories féminines, le week-end dernier à Lamotte Beuvron m'amène à m'interroger sur la situation du corps arbitral horse-ballistique. C'est un domaine que je connais mal, étant donné que j'arbitre peu et seulement en championnat régional. Mais j'ai noté 2 petits disfonctionnements lors du Grand Tournoi qui m'ont surpris :

  • Terrain 2 : seulement 4 arbitres pour assurer l'ensemble des matchs du week-end... Faut avoir la santé!
  • Terrain 8 : un arbitre stagiaire complètement débutant, laissé en pâture à des joueurs et des coachs survoltés tout au long du week-end et particulièrement lors des finales. Si elle n'est pas rentrée dégoutée, c'est vraiment qu'elle est extrêmement motivée.

Etant donné que je suis resté presque exclusivement autour de ces 2 terrains, j'imagine facilement que des problèmes similaires existaient aussi sur d'autres terrains. Et même si ce n'était pas le cas, ça ferait 2 terrains sur 9, ce qui me semble non négligeable pour le plus gros rassemblement de horse-ballers de l'année...

On manque d'arbitres? Ok... mais comment va-t-on expliquer aux joueurs qui s'entraînent tout au long de l'année qu'il faut qu'ils se contentent d'un arbitre inexpérimenté ou épuisé quitte à ce qu'il leur vole le match? Comment va-t-on expliquer aux joueurs qu'on manque d'arbitres qualifiés alors que c'est peut-être la seule fonction qui soit défrayée dans le horse-ball?

Je ne sais pas comment est organisé le corps arbitral, mais il me semble qu'il y a un gros effort à faire en terme de formation, au moins pour assurer un nombre suffisant d'arbitres qualifiés pour les grands rendez-vous de l'année. Avec un minimum de bonne volonté, il doit quand même y avoir moyen de tenir à jour une liste exhaustive des arbitres et d'assurer leur formation continue en dehors des week-end de finales, non? Et si on faisait venir les arbitres sur les week-ends de féminines, l'un dans l'autre, on ferait peut-être d'une pierre, deux coups pour le développement du horse-ball! [1]

[1] Petit boutade humoristique à prendre au second degré pour toi, au fond, qui commence à t'offusquer ;o)