Horseball chèvreDans quelques minutes, les joueuses et leurs chevaux seront à Saint Lô, au Centre de Promotion de l'Elevage qui acceuille la Coupe d'Europe de horseball féminin. Elles n'ont pas chômé ces derniers jours afin de se mettre ensemble pour rentrer au mieux dans la compétition.

Avec Thomas Soubes, elles ont mis en place un jeu simple et efficace, plus camblysien que bordelais dans le principe. Chacune a trouvé sa place dans le système en fonction des qualités de son cheval.

Les lancers en touche devraient être le point fort de cette équipe avec des chevaux mobiles dans le rang, et la possibilté de lancer au second rang avec Estelle Léguevaques. Ce savoir faire au niveau de la remise en jeu risque en effet de faire défaut à la plupart des équipes adverses.

Nos deux premiers adversaires, les Pays Bas et l'Angleterre se sont entraînés aujourd'hui au CPE. Les observateurs rapportent que le niveau est assez faible pour les premières. Les secondes seront probablement plus inquiétantes, d'autant plus que leurs 2 pièces maîtresses, Zoe Kerry et Rachel Yarbrough, joueuses évoluant en France à Chambly, n'ont pas pris part à cette séance.

Demain, les choses sérieuses commencent, et il faudra profiter des premiers matchs de poule pour automatiser les stratégie de jeu et trouver des références communes.

NB : les experts en tortures moyenageuses auront vite deviné le calvaire qu'ont enduré les novices de l'équipe de France ;o)

20100808_01.resized.jpg20100808_02.resized.jpg20100808_03.resized.jpg20100808_04.resized.jpg20100808_05.resized.jpg20100808_06.resized.jpg20100808_07.resized.jpg20100808_08.resized.jpg20100808_09.resized.jpg20100808_11.resized.jpg20100809_00.resized.jpg20100809_01.resized.jpg20100809_03.resized.jpg20100809_04.resized.jpg

crédit photos : Julie Schneider