La FFE a décidé de ne plus défrayer nos officiels de compétition, alors nos arbitres s'organisent. Le bruit courrait dans les couloirs des écuries depuis quelques mois, et en cadeau de noël, le père noël a offert  à notre discipline l'Association Nationale Des Arbitres De HorseBall. Pour faire le point sur les enjeux de ce projet, j'ai posé quelques questions à Denis Boulard, trésorier de cette jeune et prometteuse institution.

Horseball Association Nationale Des Arbitres De HorseBall Denis BoulardNotre invité n'aillant pas l'âme d'un mélomane, il m'a laissé le choix du morceaux de circonstance (tant pis pour vous!) :

Sur le plan matériel, les organisateurs de matchs de horseball sont déjà habitués à trouver les coordonnées des arbitres, à récupérer du matériel et à fournir des chevaux. A court terme, la ANDADHB va principalement devoir se frotter au problème du défraiement des officiels de compétitions qui n'est plus assuré par la FFE. Comment comptez-vous aborder ce sujet?

Denis Boulard : Le rôle de l'association n'est pas de se substituer à l'organisateur mais de se rapprocher de lui pour lui fournir des arbitres compétents.
Pour le défraiement des arbitres, les organisateurs ont déjà augmenté les engagements ce qui permet de défrayer les arbitres. Cela pourrait passer directement par l'association pour qu'elle gère le défraiement.
Le rôle de l'association est de venir en aide à l'organisateur et au horseballeur en assurant des arbitres au niveau et des formations parallèles sur les week-ends.

Tu parles de formation et les joueurs réclament encore et toujours un arbitrage plus homogène. Quelles sont les actions prévues sur ce sujet à brève échéance?

Denis Boulard : Nous sommes quelques un à y travailler depuis plusieurs années, Je pense que de gros progrès ont été fait.
Si les moyens nous le permettent nous ferons des échanges dans les régions et utiliserons les grands rendez-vous pour faire passer des niveaux.

Et d'où proviendront ces moyens? Partenariats ou cotisations? D'après toi, qu'est-ce qui va pousser le petit monde du horseball à soutenir ce projet?

Denis Boulard : On a chargé quelqu'un de s'occuper des sponsors éventuels.
Je suis issu de ce petit monde. Pour l'instant j'ai la foi, Je marche pour que cela change, nous avons été trop souvent pas très bien arbitré a l'époque, nous voudrions apporter quelque chose de positif, Nous pensons que c'est le moment.

Est-ce que tous les arbitres National Elite sont membres de l'association? Est-ce qu'il y a déjà des intéractions engagées entre la FFE et l'ANDADHB? Si oui lesquelles?

Denis Boulard : Tous les arbitres élites et nationaux sont avec nous, pour l'instant non cotisant, mais c'est tout neuf, Le premier adhèrent c'est Laurent lafont, Au niveau de la fédé, il y a une réunion vers la mi-janvier à Lamotte Beuvron, on en saura plus.

Pour conclure sur une question bien plus piégieuse : tu préfères être joueur ou arbitre? Et pas de langue de bois!

Denis Boulard : Tu sais, sur 25 ans de ballon, j'ai dû arbitrer pas loin de la moitié.
La seule chose : il est évident que quand tu es joueur, tu as beaucoup d'amis, un peu moins quand tu es arbitre, Maintenant, en temps que joueur, j'ai eu une bonne carrière, mon cœur va vers le joueur.

Merci Denis, et bon courage pour lancer l'ANDADHB!