Horseball Poitiers 2010De retour de Poitiers, pas de vidéos parce que trop occupé au jury, mais pleins d'images en tête! La première étape de la saison 2010-2011 de horseball Pro Elite a tenue ses promesses... et bien malin qui aurait su pronostiquer le résultat de tous les matchs du week-end! C'est peut-être l'absence de rodage en Coupe de France cette année, mais on a eu quelques surprises. En effet, les promus normands du Roumois en mixte et de Barneville en féminine ont gagné leurs galons d'Elite lors de cette étape.

Les roumistes ont été surprenant de sérénité, sans complexes alors qu'ils devaient affronter le vice-champion saumurois et le champion bordelais. Face à 2 équipes réputées pour leur rang de touche très performant, les joueurs normands ne se sont pas fait déborder et ont même régulièrement réussi à prendre l'avantage dans ce secteur de jeu décisif. Partant de là, il fallait garder la tête froide que ce soit pour garder Saumur à distance au score ou pour rester au contact de Blanzac tout au long du match. Le collectif roumiste a donc parfaitement abordé le championnat et rentre de Poitiers avec 4 points bien mérités. Chance du débutant ou pas? A vérifier à la prochaine étape.

Les joueuses de Barneville sont explosives et déterminées, et leurs adversaires du week-end ont eu le loisirs de s'en rendre compte. Lacanau, vice-championnes 2009-2010, aurait bien pu se faire prendre à ce match piège, et Chambly, que l'on annonçait en forme cette saison, n'a pas réussi à prendre l'ascendant sur les dynamiques normandes. Avec une circulation de balle rapide et une buteuse très efficace, Barneville impose son rythme dans le match avec beaucoup d'envie, parfois même un peu trop avec quelques grosses fautes en défense. Mais le résultat est là, comme leurs homologues masculins, elles rentrent avec 4 points, chamboulant l'ordre établi et lançant la saison de Pro Elite Féminine sur les chapeaux de roues.

Ce week-end, c'était aussi la mise en place de la maquette fédérale pour la mise en place des paris sportifs pour le horseball : bus régie avec liaison satellite, caméras et micros braqués sur le terrain, plein de monde dans la cabine du jury et contrôle strict des joueurs et de la cavalerie. Tout a fonctionné correctement, même si il reste quelques points à traiter pour rendre l'ensemble du processus plus simple à mettre en oeuvre, notamment ce qui concerne le relai de l'écoulement du temps et du score. Le horseball possède le format idéal pour les paris sportif avec des matchs courts et beaucoup de suspense, la FFE a mis en place une plate-forme fonctionnelle pour permettre les paris, il ne reste plus qu'à vendre ça aux opérateurs. Si j'ai bien compris, actuellement, ce serait ZeTurf qui serait dans les petits papiers de la fédération. La suite à Saumur en mars...

Pour finir, une petite pensée pour les copains bordelais qui ont perdu un cheval ce week-end (rupture d'anévrisme) :o(