Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Christophe Désormeaux

Fil des billets - Fil des commentaires

17 déc.

[Poitiers 2009] Des poussins redonnent vie au manège poitevin!

Petit résumé vidéo du week-end... J'ai peu d'images étant donné que j'ai passé l'essentiel de mon temps micro à la main, mais j'ai pu filmer LE match du week-end : Aquitaine vs. Le Blanc en finale du tournoi Poussins, 14-14 soit 28 buts en 20 minutes et une ambiance exceptionnelle dans les tribunes! On devrait avoir plus souvent des matchs poussins/benjamins avec des jeunes joueurs un peu dégourdis en ouverture des matchs de haut niveau, je suis sur que ça chaufferait le public comme il faut ;o)

Pour le reste, mission accomplie pour Christophe Désormeaux, Laurent Pamiés et toute leur équipe qui ont réussi à redonner vie au horseball à Poitiers dans ce grand manège qui sent bon le bois et la ferveur du public. Espérons que cet évènement sera réédité la saison prochaine et que les cavaliers locaux se remettront au ballon d'ici là!

09 déc.

[Flashback] Poitiers renait de ses cendres

A l'occasion de Poitiers 2009, le centre équestre municipal renoue avec son glorieux passé horseballistique. Les plus jeunes ont certainement du mal à imaginer que Poitiers ait été une grande ville de horseball, et pourtant, c'est en quelque sorte le berceau de la discipline. En effet, si Castillon la Bataille (Bordeaux Blanzac) était dépositaire du développement du jeu, Poitiers était la référence en matière d'organisation et de structure avec par exemple la conception du premier terrain fédéral de horseball par Philippe Proust.

En fait, tout a commencé à Poitiers avec les Championnats de France des Jeux Equestre en 78 et 79 où le horseball moderne fait ses débuts. Dés 1980, une équipe se monte sous l'impulsion de Jean Pierre Lenfant et les Jeux Equestres laissent la place aux Championnats de France de Horseball tous les ans en juin à Poitiers jusqu'en 1983.

Une association est créée en 1984, dirigée par Dominique Brugier puis Philippe Proust, et l'équipe se développe bien. Poitiers est alors considéré comme un outsider sérieux de la Division 1, mais ce sont les hommes de Depons, les intouchables, qui survolent le championnat dans les années 80. L'équipe se fait un public fidèle, et à cette époque, les débuts du horseball sont déjà assez médiatiques avec des matchs à Paris Bercy et des sujets dans les informations télévisées (et oui, Léon Zitrone a parlé de horseball à la TV!). Mais Poitiers, c'est aussi une équipe en Division 2 et surtout une équipe féminine. En 1984, le centre équestre municipal est le théatre d'un tournoi féminin, prémices des championnats féminins de horseball.

Seconde moitié des années 80, menés par Christophe Désormeaux, les poitevins talonnent de plus en plus près les orgres bordelaissans réussir à obtenir le titre. C'est finalement en 1989 que Poitiers-Oner connait son heure de gloire en remportant la Division 1 après avoir absorbé dans son effectif quelques joueurs bordelais de renom comme un certain Thomas Soubes. Ce succès, fruit de 10 ans de travail, signe aussi la fin d'une époque avec le départ de plusieurs joueurs pour Castillon la Bataille à la suite de Christophe Désormeaux. Le horseball continuera d'exister à Poitiers dans les années 90 sans jamais retrouver le plus haut niveau pour finir par pratiquement disparaître ces dernières années.

Le manège du centre équestre municipal de Poitiers a donc vu naître et grandir le horseball moderne pendant une décénie. Véritable arène sportive, on y acceuillait des supporters fidèles qui payait leur place pour assister aux exploits de l'équipe locale. Espérons que Poitiers 2009 relancera le horseball poitevin...

Horse Ball Histoire Poitiers 1979Horse Ball Histoire Poitiers années 80Horse Ball Histoire Poitiers 1984Horse Ball Histoire Poitiers 1984Horse Ball Histoire Poitiers 1984Horse Ball Histoire Poitiers 1984Horse Ball Histoire Poitiers 1989Horse Ball Histoire Poitiers 1989Horse Ball Histoire Poitiers 1989

NB : merci à Christophe Désormeaux d'avoir fouillé dans ses cartons pour me trouver les quelques documents d'époque qui m'ont permis d'écrire ce billet. D'ailleurs, si vous avez ce genre d'archives chez vous, n'hésitez pas à me les faire passer, je ne manquerai pas de publier d'autres flashbacks...

28 nov.

[Culture] Une affaire de filles!

En répondant à cette interview, Christophe Désormeaux imaginait bien qu'il ferait grincer quelques dents, même s'il s'agit de second degré. D'ailleurs ça n'a pas manqué puisque Sernin Pitois s'est empressé de rebondir dessus pour donner sa vision de la chose. Le moins qu'on puisse dire, c'est que sa réponse est bien documentée et réfléchie.

Dans les grandes lignes, Sernin nous explique que la démocratisation des sports équestres conduit à une féminisation de la pratique (79% de licenciées en 2008) en opposition avec l'image de l'homme de cheval d'antan. Nous sommes donc dans une période transitoire où l'équitation élitiste et masculine du passé s'est ouverte au plus grand nombre, et particulièrement aux femmes. Et cela a bien sur des répercutions sur la pratique en elle-même puisqu'on abandonne progressivement les anciens dogmes domination et de soumission au profit de persuasion et communication.

Partant de ce constat, on imagine mal une jeune discipline comme la notre être plus rétragrade que ses aînées, non? Et de toute manière, si on veut se développer, il va bien falloir proposer quelque chose de sérieux et concret à ces 79% de cavaliers qui ne sont pas des hommes. Alors retroussons nos manches si on veut que les filles de Christophe puissent pratiquer le horse-ball avec plaisir et dans de bonnes conditions après leur majorité... Le horse-ball au féminin* est encore en chantier!

* vous noterez que je parle de horse-ball au féminin et pas uniquement de horse-ball féminin ;o)