Enfant terrible du horseball parisien depuis son plus jeune âge, il a brillé dans la fameuse équipe de Chambly au 4 titres de Champions de France consécutifs, il s'est illustré en Equipe de France, il a participé activement à l'élaboration des P1 Mixtapes de son frère... puis il a mis fin à sa carrière en 2008. De retour sur les terrains cette saison, il s'offre le luxe d'inscrire 10 buts dés la première étape, de rater une P1 et de prendre la tête du classement w.H-B.o! Alors forcément, ça interpelle et ça suscite pas mal de questions...

Clément Orszag ChamblyPour commencer, qu'est-ce que Clément écoute dans son iTruc avant un match?

Pourquoi avoir mis fin à ta carrière il y a 3 ans?

Clément Orszag : J'ai choisi d'arrêter parce qu'il était l'heure pour moi de consacrer plus de temps à mes études, ajouté à cela des histoires annexes qui ont pollué l'environnement extra sportif, ainsi que l'envie de découvrir un quotidien sans horse-ball.

... Et pourquoi être revenu en 2011? Syndrome Christine Orgels Laguerre?

Clément Orszag : Pas loin... mais juste l'opportunité qui m'a été offerte par M.Motard de rejouer, l'envie de ramener le titre dans le Nord de la France, et faire en sorte de ne plus perdre la Ligue des Champions.

Moi qui pensais que c'était pour que ton frangin se remplisse les poches en pariant sur Chambly! D'ailleurs, tu en penses quoi des paris sportifs?

Clément Orszag : Il ne gagne pas tant que ça, quand on enlève ma com'! Mais pour ce qui est des paris, je pense que c'est une avancée majeure, puisque cela octroie une once de crédibilité à notre sport, mais surtout cela nous permet de diminuer les coûts des week-end en jouant les bonnes équipes.

Et parier sur Chambly, c'est un bon choix? Si on compare l'équipe actuelle à celle de la période faste 2005-2008?

Clément Orszag : Cela n'a rien à voir, la preuve même les maillots ont changé. L'équipe a perdu les bons meneurs de jeu qu'étaient MOTARD et CIAVATTA. Aujourd'hui, le jeu est basé sur la réactivité et le réalisme. Chambly version 2012 se veut réaliste sur son niveau technique mais efficace. L'avenir dira si cela suffit.

Et pour toi personnellement, l'Equipe de France est un objectif... ou pas? D'ailleurs, tu l'imagine comment l'EDF 2014 pour les JEM de St Lô? Qui jouera? Qui coachera?

Clément Orszag : Mon seul et unique objectif est de très égoïstement prendre du plaisir sur le terrain et les à cotés. Bon j'en prends surtout quand on gagne donc le titre est effectivement le but visé de cette saison. Pour ce qui est de l'EDF, c'est une "récompense" mais cela ne peut pas être un objectif à part entière, puisque une saison se construit sur le collectif d'un groupe. La démarche : Avant de penser à être plus fort, on doit essayer de rendre Axel Dumas moins mauvais ...
En 2014, les joueurs "stars" actuels le seront toujours : Mikel, Benoit, les Depons. A cela il faudra ajouter des jeunes et des plus anciens comme Johann ou Jérome qui devront affronter le défi de refaire une nouvelle cavalerie. Pour ce qui est du coach, Luc Laguerre me semble être le bon choix, cela nous garantirait au moins qu'il ne se remettra pas à cheval.

Prendre egoïstement du plaisir... Vu que tu as déjà pris la tête du classement w.H-B.o et de celui des meilleurs buteurs dés la première étape, qu'est-ce qui te ferait plaisir à Poitiers? 3-6 facial sur Eric Charles? Manger sur la tête de Gerald Ratel en touche? Réussir une P1? What else?

Clément Orszag : Effectivement j'aimerais beaucoup que l'on puisse proposer un peu plus de spectacle dans le jeu de PRO ELITE. Malgré les gros scores, on ne voit pas de réelle prise de risque balle en main. Pour Poitiers je vais tenter des choses qui sont réalisables à mon niveau, donc on oublie les P1, et le 3-6 facial sur Eric, qui est un des rares joueurs à avoir plus la grosse tête que moi. Si on prend 6 points et que les matches produisent des images pour une MIXTAPE 9, je serais le plus heureux (si Arles perd...suis pas contre non plus!).

Et pour la saison 2012-2013, t'es sous contrat? Qu'est-ce qui pourrait te faire venir jouer sous les couleurs du VI Toulousain? Après tout, Johann a bien échoué à Bordeaux ;o)

Clément Orszag : C'est vrai que le mercato de cet été a été animé puisque Bordeaux a récupéré son PASTORE horseballistique. Je suis partant pour la saison prochaine si le VI Toulousain est sponsorisé par RICARD.
Avant toute proposition, il ne faut pas oublier que je n'ai pas de cheval et que je ne fais pas de passe. C'est à prendre en compte ...

Il ne me reste plus qu'à te dealer un abonnement chez Tonton, Pastis Ô Maïtre! Quelque chose à rajouter?

Clément Orszag : Oui, je pense qu'àprès Saumur, on peut dire que, selon ton expression, c'est désormais Ladislas Crauzas, le plus crâneur de notre génération.

Vous avez probablement bien fait la paire! Merci Clément... et prépare ton déménagement sur Toulouse pour septembre 2012 ;o)