Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Coupe d Europe

Fil des billets - Fil des commentaires

25 nov.

La page Facebook de l'équipe de France

A Toulouse, on est très branché nouvelles technologies et on passe pas mal de temps sur Facebook (ça, c'est peut-être valable partout ailleurs en fait!). Au détour d'une soirée de glande sur le réseau, on a trouvé un document confidentiel : la page du groupe privé de l'équipe de France de horseball. Comme on est sympa, on partage avec vous les coulisses de la dernière coupe d'Europe... et n'oubliez pas, un mur Facebook, ça se lit de bas en haut ;o)

14 nov.

Le match qui valait 1€ la minute!

Je n'aurais pas dû publier mes pronostiques sur le déroulement de cette coupe d'Europe, les coachs les ont lu et se sont arrangés pour me faire mentir : les italiens sont venus avec de jeunes joueurs, plutôt incisifs qui plus est, Thomas Dubois n'a pas sélectionné Nicolas Thiessard et Jean-Baptiste Depons contre les belges, Jean-Baptiste a donc été contraint de casser une côte espagnole catalane, les français entament la finale sur un 3-0... Bref, j'avais tout faux ! Je pense que je vais m'abstenir de jouer aux paris sportifs à l'avenir !

Je n'avais pas non plus prévu que la finale du Championnat d'Europe de Horseball dans l'Arena d'EquiSud Montpellier serait payante. Plutôt une bonne nouvelle... si ce n'est qu'il y a fort à parier que ni la FIHB, ni les organisateurs n'en ont vu la couleur. Du coup, la grande majorité des aficionados du horseball ont resquillé pour éviter de débourser les 20€ du ticket d'entrée, acte militant s'il en est qui n'aura probablement pas manqué de redorer le blason de notre discipline. Pour une fois que le horseball était logé à la même enseigne que le CSI***...

La question se pose donc : est-ce que cette finale valait ces 20€ pour 20 minutes de jeu? Essayons de faire l'addition :

  • entame de match parfaite des français avec un 3-0 en quelques minutes : 15€
  • égalisation des espagnols catalans suite à 2 P1 en moins d'une minute : 10€
  • la moustache de François Tessier façon Hulk Hogan : 1€
  • mise sous pression de l'arbitre italien qui ne sait plus trop ce qu'il fait là : -5€
  • les insultes et autres sifflets qui fusaient dans les tribunes françaises et espagnoles : -5€
  • le travers défensif de Guillem Tana Montero qui couche son cheval : -10€
  • les shoots freestyles forcés et ratés de Romain Depons et Nicolas Thiessard en fin de match : -5€

Au final, un match évalué à 1€ symbolique, vendu 19€ de trop... 19€ pour lesquels on n'a même pas pu se consoler sur le CSI*** où Pénélope Leprevost ne va pas au barrage, où Le Prestige St Lois de Hus, le cheval de Kevin Staut, ne cesse de donner des coups de cul, et où le vainqueur, Touchable, sous la selle de Claudia Gisler, est probablement le cheval le plus moche de la compétition.

En dehors de tout ça, même si j'ai assisté à un match de horseball moyen (comme souvent les finales...) géré par un arbitre dépassé (à quand des formations internationales à Jardy par exemple?) dans une tribune de hooligans (pourquoi tant de haine?), la France est encore championne d'Europe... mais jusqu'à quand? En attendant ce jour là, nos internationaux devraient chouchouter un peu plus leur public (et pas uniquement parce que les espagnols viennent saluer les tribunes!) et respecter un peu plus leurs adversaires (dans tous les sports engagés, on met autant de pions que possible plutôt que d'essayer de faire le show en fin de match), ça servira l'équipe de France quand elle ne sera plus suffisante...

19 août

La muraille des bleuets

Petit extrait de France-Espagne au Bishop Burton College à l'occasion des Championnats d'Europe Poneys. L'Espagne a la balle en main, mais ne trouve pas les failles de la défense bleu... et à ce moment là, quand on est jeune, on tente le tout pour le tout : passes surdimensionnées ;o)

15 août

Championnes d'Europe de horseball!

Horseball Equipe de France FéminineElles sont championnes d'Europe! Après une série de 4 victoires, la France obtient son second titre européen de l'année avec l'équipe de France féminine de horseball.

L'ambiance est montée crecendo dans cette compétition, et la Coupe d'Europe se termine en apothéose avec un Centre de Promotion de l'Elevage rempli à ras bord. Plus de 4000 spectateurs se sont déplacés pour venir voir la finale, certains aillant même appelé au préalable l'organisation du Normandie Horse Show pour tenter de réserver leurs places!

Alors que la victoire des françaises était attendue, il faut féliciter le beau parcours des portugaises qui obtiennent leur premier podium international en horseball féminin. Surprenantes comme les a décrit Thomas Soubes, elles ont réussi à se défaire de l'Angleterre malgré un handicap de 6 buts à la mi-temps. Une belle preuve de combativité qui n'est surement pas le fruit du hasard, et il faudra probablement suivre ces filles de près dans les années qui viennent.

Petit bonus pour ceux qui, comme moi, n'ont pas pu se déplacer : un extrait de la demi-finales des bleues, le match France-Espagne.

12 août

Duel entre ibériques

Horseball Equipe du PortugalAlors que nos françaises se sont brillamment  débarassées de leurs 2 advsersaires, les Pays Bas et l'Angleterre, le match opposant l'Espagne au Portugal a attiré sur lui toute l'attention. Un petit but d'avance pour les portugaises à la fin du temps réglementaire... et malheureusement, un mauvais but accordé au Portugaises qui crée la polémique puisque les observateurs n'ont pas vu le ballon passer dans le cerceau.

Bien rentrées dans le match, les espagnoles se sentent lésées par l'arbitrage et par ce fait de jeu en leur défaveur. Elles n'ont plus leur destin en main, et c'est la match de ce soir qui les propulsera ou non en demi-finale. En attendant, on remet une fois de plus la délicate question de l'arbitrage sur le tapis.

En marge de cette polémique, on peut aussi se féliciter de la réussite des portugaises. Ces portugaises qui n'ont jamais fait un podium international, et qui ont minutieusement préparé leur championnat d'Europe 2010. Une préparation qui est passée par la Posada de Campos pour une compétition amicale. Le genre de préparation qui explique peut-être qu'elles ont su revenir dans le match dans le money time. Probablement un peu de réussite aussi, mais pas uniquement.

Nous verrons tout à l'heure si le Portugal saura répéter sa prestation d'hier, crucifier la Belgique et sauver l'Espagne... au moins pour faire oublier ces tracasseries d'arbitrages et de but rentré... ou pas ;o).

09 août

Des entraînements, des chèvres, des adversaires!

Horseball chèvreDans quelques minutes, les joueuses et leurs chevaux seront à Saint Lô, au Centre de Promotion de l'Elevage qui acceuille la Coupe d'Europe de horseball féminin. Elles n'ont pas chômé ces derniers jours afin de se mettre ensemble pour rentrer au mieux dans la compétition.

Avec Thomas Soubes, elles ont mis en place un jeu simple et efficace, plus camblysien que bordelais dans le principe. Chacune a trouvé sa place dans le système en fonction des qualités de son cheval.

Les lancers en touche devraient être le point fort de cette équipe avec des chevaux mobiles dans le rang, et la possibilté de lancer au second rang avec Estelle Léguevaques. Ce savoir faire au niveau de la remise en jeu risque en effet de faire défaut à la plupart des équipes adverses.

Nos deux premiers adversaires, les Pays Bas et l'Angleterre se sont entraînés aujourd'hui au CPE. Les observateurs rapportent que le niveau est assez faible pour les premières. Les secondes seront probablement plus inquiétantes, d'autant plus que leurs 2 pièces maîtresses, Zoe Kerry et Rachel Yarbrough, joueuses évoluant en France à Chambly, n'ont pas pris part à cette séance.

Demain, les choses sérieuses commencent, et il faudra profiter des premiers matchs de poule pour automatiser les stratégie de jeu et trouver des références communes.

NB : les experts en tortures moyenageuses auront vite deviné le calvaire qu'ont enduré les novices de l'équipe de France ;o)

20100808_01.resized.jpg20100808_02.resized.jpg20100808_03.resized.jpg20100808_04.resized.jpg20100808_05.resized.jpg20100808_06.resized.jpg20100808_07.resized.jpg20100808_08.resized.jpg20100808_09.resized.jpg20100808_11.resized.jpg20100809_00.resized.jpg20100809_01.resized.jpg20100809_03.resized.jpg20100809_04.resized.jpg

crédit photos : Julie Schneider

08 août

Ramassages scolaires!

Horseball Equipe de France Féminine Thomas SoubesPetit moment de réflexion sur papier avant l'entraînement de ce matin... Le sélectionneur L'assistant du sélectionneur se repasse le film des exercices de technique individuelle de la veille pour préparer les phases collectives de cette seconde journée de stage.

Hier, après la conférence de presse officielle au Casino d'Agon-Coutainville, les joueuses de l'équipe de France féminine de horseball ont eu droit à une première séance dédiée aux passes, ramassages et tirs... mais surtout ramassages quand même! L'occasion de se mettre en jambe en révisant ses gammes.

Le stage est ouvert au public sur la carrière du sémaphore, terrain de jeu des roses au sol récemment remis à neuf. Les badauds sont donc passés voir les filles à l'oeuvre entre deux séances de farniente sur la plage. S'ils ont peut-être été déçus par le manque de jeu (c'est un peu rébarbatif la technique individuelle répétée scolairement pour un spectateur néophyte), ils repasseront probablement dans la semaine et auront peut-être envie de venir encourager les joueuses à Saint Lô, qui sait?

Pour aujourd'hui, l'heure sera donc à la mise en place du collectif... et au début du bizutage des nouvelles joueuses afin de marquer le début de la compétition pour le groupe!

Horseball Conférence de presseHorseball Equipe de France Féminine Marie QuétierHorseball Equipe de France Féminine Corinne PerrotHorseball Equipe de France Féminine Thomas SoubesHorseball Equipe de France Féminine Marie QuétierHorseball Equipe de France Féminine Delphine LebrisHorseball Equipe de France Féminine Marie QuétierHorseball Equipe de France Féminine Corinne PerrotHorseball Equipe de France Féminine Clémence LamotheHorseball Equipe de France FéminineHorseball Equipe de France FéminineHorseball Equipe de France FéminineHorseball Equipe de France FéminineHorseball Equipe de France Féminine

crédit photos : Julie Schneider

06 août

Sur la plage abandonnée ...

Horseball Equipe de France pLes filles de l'équipe de France sont arrivées à Agon-Coutainville pour préparer la Coupe d'Europe 2010 qui se déroulera à Saint Lô à l'occasion du Normandie Horse Show. L'occasion de se remettre gentillement du trajet entre trotting sur la plage, travaux manuels et détente.

Les choses sérieuses commenceront demain avec conférence de presse au Casino d'Agon-Coutainville et premier entraînement collectif sous la direction de Thomas Soubes. En ligne de mire, le premier match mardi prochain contre les Pays Bas. Cette nouvelle équipe sur la scène internationale est majoritairement composée de joueuses évoluant en Belgique et pourrait bien créer la surprise pour sa première participation à la Coupe d'Europe.

Le petit monde du horseball commence à graviter autour du sémaphore d'Agon, avec même un jeune pensionnaire chinois en transit après avoir assisté à Saint Georges d'Orques il y a quelques semaines. Les plus observateurs d'entre vous auront aussi remarqué une intruse sur la photo ci-contre. En effet, Hélène Petitdemange est venue donner un coup de grooming à ses camarades de Pro Elite Féminine.

Crédit Photo : Julie Schneider

05 août

Comme au foot, les bleuets remportent l'Euro!

Horseball Equipe de France JeunesAprès 2 années de disette, nos jeunes horseballers français ont repris le titre de Champions d'Europe. Aucune contestation possible cette année, les bleuets ont survolé la compétition sans réellement se faire inquiéter, si ce n'est le temps d'une mi-temps contre les italiens.

Raphaël Dubois remplit donc son premier contrat de l'année avec l'aide de Dominique Bouchery, contrat rempli avec autorité dans un lieu où il fallait faire bonne figure devant les cavaliers des disciplines classiques. Au vue des photos et des commentaires que l'on trouve sur les réseaux sociaux, les horseballers se sont bien intégrés lors de ces "European Pony Championships" de Beverley sans traces de débauches alcooliques.

La balle est maintenant dans le camp de l'Espagne pour relancer la compétition l'année prochaine. Alors qu'il se dit en Espagne que les jeunes horseballers sont de plus en plus souvent des horseballeuses, et comme les filles ont du mal à s'imposer devant les garçons à ces âges là, auront-ils les moyens de nous inquiéter à nouveau?

Au passage, un petit mot pour saluer l'amateurisme de la FIHB : avare en communiqué de presse, instable sur le format de compétition, visiblement incapable d'encadrer un évènement européen avec rigueur et sérieux. www.horse-ball.org explique tout ça mieux que moi...

En attendant, savourons ce titre européen, et attendons de voir si on peut en gagner un second cette année avec nos horseballeuses seniors. On suivra d'ailleurs cette compétition d'assez près sur HBall.info, comme on l'avait fait pour Ponte de Lima en 2008. Stay Tuned!

04 juin

[FIHB] Pas de trêve encore cette année pour les hommes!

L'équipe de France mixte masculine devait jouer tous les 2 ans, mais entre coupe du monde et coupe des nations, nos stakhanovistes internationaux n'ont toujours pas sauté une année. L'annonce de ce championnat à Ponte de Lima pose 2 questions :

  • Est-ce que la FFE prend part à la logistique de ce championnat "amical"? Si oui, est-ce que ce sera au détriment de celle de l'équipe de France féminine qui joue cette année une coupe d'Europe?
  • Qui va être envoyé à Ponte de Lima? C'est "amical", alors je propose de prendre des risques et d'envoyer les 8 premiers du classement W.H-B.O pour voir ce que ça donnerait : Romain Depons, Nicolas Thiessard, Johann Pignal, Jean-Baptiste Depons, Stéphane Gillot, Joselito Mirales, Thibault Murzeau et Benjamin Dehaumont.

Bref, comme d'habitude, la politique de la FIHB est difficile à suivre et on aimerait en savoir plus sur celle de la FFE...

- page 1 de 2