Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

14 sept.

Jouez avec vos émotions... ou pas!

Horseball Parions ChevalAlors que l'on multiplie les rencontres supports de paris sportifs pour 2011-2012, personne ne semble dresser de bilan des étapes tests de la saison dernière. J'ai récupéré quelques infos en provenance directe de la réunion des correspondants régionaux qui s'est tenue lundi dernier à Lamotte Beuvron, alors autant les partager avec vous :

  • on parie plus sur le horseball que sur le CSO, 260 paris pour Jardy contre 50-60 paris par étape de Super 10... m'enfin, ça casse pas trois patte à un canard!
  • la FFE touche 1% des mises mais chaque week-end lui coute entre 300€ et 400€... autant dire que pour le moment, ça tourne à perte!

Pourquoi et comment les choses seraient-elles plus favorables avec 15 étapes labellisées "Parions Cheval" cette saison, soit un investissement minimum d'environ 5000€ ? On me demande de parier et de convaincre des parieurs potentiels dans mon entourage... J'ai déjà pas la fibre du jeu d'argent, alors autant dire que je ne suis probablement pas le meilleur commercial pour cette mission. Même si j'imagine bien qu'il faut amorcer la pompe, ça me semble vraiment artificiel de compter sur les acteurs eux-même, d'autant plus quand on sait qu'on engraisse plus les opérateurs de paris sportifs que notre fédération. De même, compter sur les autres cavaliers semble illusoire : vous iriez parier sur une épreuve d'endurance? Sérieusement?

D'ailleurs, en parlant des opérateurs de paris, ça ne devrait pas être leur rôle de recruter des parieurs? On leur fournit infos, vidéos en streaming et support technique... et il faudrait aussi leur trouver des clients? Je ne suis pas expert dans le domaine, mais il me semble que le deal n'est pas très équitable. Vendre du rêve en prétendant que le horseball sera la vache à lait de la FFE dans quelques années, c'est bien, mais sans communication adéquat auprès du public visé, autant dire que le rêve a peu de chance de devenir réalité... surtout si c'est la fédération  du "cheval c'est trop génial" qui s'occupe de faire passer le message!

Je ne vais pas vous servir un couplet sur toutes les raisons qui font que le horseball est et restera un sport confidentiel, mais je peux vous dire que je garderai probablement mes euros pour payer une tournée à mes coéquipiers et un sac de carottes pour nos chevaux après notre prochain match, acte militant pour la pérénité du horseball si il en est ;o)

16 août

Ethologue pour horseballers de haut niveau

Horseball Thomas SoubesIl y a quelques mois Raphaël Dubois obtenait de la FFE les pleins pouvoirs horseballistiques. Avec un responsable unique pour l'organisation du horseball français et pour la gestion des équipes de France, nous étions nombreux à nous inquiéter des résultats internationaux à venir. Avec 2 victoires en championnats d'Europe, le contrat est rempli pour 2010.

Je profite d'un article de l'HyppoBlogueur, pour rebondir sur le sujet du coaching des sélections nationales. En effet, la mise en parallèle des performances de nos équipes nationales de foot, d'athlétisme et de natation cet été met en valeur l'importance du management pour la performance internationale. En exagérant, on peut presque dire que les sportifs, bien préparés par leur coach habituel tout au long de l'année, doivent être amenés à se transcender par leur coach en sélection.

Le sélectionneur national doit donc être meilleur manager que technicien afin de mettre les athlètes en situation de réaliser leur meilleure performance. Il doit se reposer sur les techniciens pour permettre à ces athlètes de progresser le reste du temps. Une bonne connaissance du sport de haut niveau pour sélectionner un groupe de sportif cohérent et de l'expérience dans la gestion de groupe sont donc indispensables pour ce poste... bien plus que des compétences techniques pointues.

La centralisation du rôle de sélectionneur proposée par la FFE n'est donc pas nécessairement un handicap... dans la mesure où la personne retenue pour le poste est choisie en fonction de ces critères. C'est là que se trouve le danger : aujourd'hui, Raphaël Dubois tient sa place en s'entourant intelligemment... oui, mais demain?

01 juin

[FFE] Torneus Maximus

Casser du sucre sur le dos de la fédé, c'est un peu notre pain quotidien. Une fois n'est pas coutume, louons un peu notre institution, mère nourricière du horseball français avec le Grand Tournoi.

César s'accordait les faveurs de la plèbe avec du pain et des jeux, la FFE essaie de faire aussi bien en réunissant tous les jeunes et les joueurs régionaux dans l'arène de Lamotte Beuvron. Probablement le week-end le plus rassasiant pour les finances des clubs de horseball... Les catégories se multipliant afin de s'adapter au mieux au niveau des concurrents, la famine risque de guetter les divisions amateurs selon le principe implacable des vases communiquants.

Alors merci pour les jeux, le Grand Tournoi assure probablement la pérénité du horseball français pour les années à venir... Mais de quel pain va-t-on se nourrir?

02 fév.

La FFE et le haut-niveau

[FFE] Visiblement, on n'est pas les seuls à s'interroger sur la gestion du haut-niveau par la FFE... A défaut d'avoir le choix, quelques explications seraient les bienvenues je crois.

28 janv.

A qui profite le partenariat entre Etap Hotel et le horseball français?

[Question] Qui se cache derrière le horseball français concernant le partenariat avec Etap Hotel? La FFE? JuNiThi? Les 2 ou aucun des 2? Si quelqu'un sait qui a dealé cet accord et comment, je suis curieux de savoir ce qu'il en est, parce que ça m'étonnerait que ce ne soit qu'une opération caritative pour le pauvre horseballer de base... Suis-je mauvaise langue? ;o)

14 déc.

Analyse sur la concentration des pouvoirs de horseball français à la FFE

[Analyse] Un point de vue extérieur sur la concentration des pouvoirs du horseball français au sein de la FFE qui ouvre quelques perspectives d'avenir logiques. Alors, ligue professionnelle ou pas ligue professionnelle? S'associer aux autres sports équestres de haut niveau ou ne pas s'associer?

30 nov.

[France] Peut-on se passer de sélectionneur national?

Alors qu'on se demandait si on pouvait se passer d'arbitres, c'est en fait le poste de sélectionneur national qui disparait officiellement aux yeux de la FFE. En fait, c'est Raphaël Dubois, cadre technique national, qui récupère la gestion des équipes de France de horseball. Il devient donc l'interlocuteur privilégié de la FFE en ce qui concerne notre discipline.

Vous n'avez pas l'impression qu'on est en train de mettre tous les oeufs dans le même panier? La commission horseball fédérale n'aillant aucun pouvoir officiel, c'est le cadre technique national qui gère officiellement l'organisation des championnats et de l'arbitrage. Si en plus on lui donne les pleins pouvoirs sur les sélections nationales, il peut mener le horseball comme bon lui semble sans avoir de comptes à rendre aux horseballers.

Tant que le cadre technique national sera compétent, tout ira probablement tant bien que mal... Mais si un jour, quelqu'un de moins performant se retrouve propulsé à ce poste, ça ira de mal en pis, du moins tant que la fédération ne se rendra compte de rien. Et vu l'attention que nous portent la direction de la FFE, je doute qu'elle se rende compte de quoique ce soit avant qu'il ne soit trop tard...

Alors que notre suprématie commence à vaciller, on nous désorganise. Tant mieux pour nos adversaires, mais je ne vois pas trop comment on va pouvoir survivre à long terme en confiant l'avenir du horseball à un seul homme, si bon soit-il... Vous ne sentez pas le malaise venir vous aussi?

17 nov.

[Calendrier] Le casse-tête féminin!

Si vous vous intéressez un minimum au horseball féminin, vous aurez certainement été surpris par le fantastique calendrier de la saison Pro Elite Féminine 2009-2010. Avec ses 28 journées réparties sur 13 étapes pour 10 équipes, c'est du jamais vu! A quelques jours du lancement de cette compétition à Meurchin, revenons sur la génèse de cette étrange machinerie avec sa principale créatrice.

Quel est l'objectif d'un tel calendrier? Quels ont été les critères qui ont permis de l'établir?

Claire Ferry : Cette année, le calendrier découle d'une volonté commune de toutes les joueuses de PEF d'évoluer en matchs aller-retour et de rencontrer toutes les équipes engagées dans cette catégorie. Pour redorer le blason de ce championnat, nous souhaitions jouer dans des lieux prestigieux. Ces lieux ne pouvant pas toujours accueillir 5 matchs (créneaux horaires imposés par des salons par exemple), nous avons pris ce que l'on nous proposait. Ensuite il a fallu compléter ces week-end, tout en essayant malgré tout de limiter les kilomètres.

Comment s'est déroulé la création du calendrier? Quelles ont été les difficultés et comment se sont déroulés les échanges avec les différentes équipes?

Claire Ferry : Suites à des réunions qui ont eu lieu à Soissons, à Lamotte et à Lignières, quasiment chaque joueuse s'est exprimé et chacune a apporté sa pierre à l'édifice. Les premières difficultés ont été de négocier des créneaux horaires lors de certaines grosses manifestations. Ensuite, satisfaire toutes les équipes en limitant les kilomètres a posé de réels problèmes! En effet les équipes ne se retrouvent pas sur les mêmes week-end mais pourtant à la fin de la saison elles doivent toutes avoir fait 18 rencontres et ce deux fois contre les mêmes adversaires! Cela a été un véritable casse-tête! Certaines équipes ont du faire des sacrifices en augmentant leur kilomètrage afin de pouvoir rencontrer tout le monde. Les échanges entre les équipes ont été bons puisque dès le départ toutes les joueuses allaient dans le même sens à savoir faire un championnat en match aller-retour contre toutes les équipes

A première vue, est-ce une bonne façon de procéder? A reproduire la saison prochaine ou vaudra-t-il mieux s'organiser différemment?

Claire Ferry : La saison prochaine, la catégorie PEF repartira avec 8 équipes sur un système sportif de matchs aller-retour. J'espère que la plupart des manifestations pourront accueillir 4 matchs ce qui simplifierait les choses. Si tel n'est pas le cas et que le lieu permet de promouvoir le horseball, car c'est aussi un de nos objectifs, alors, nous pourrons repartir sur le même principe, c'est à dire scinder le championnat pour offrir du horseball à ceux qui le désirent.

Ce calendrier original est donc le fruit du travail acharné d'une poignée de joueuses qui se sont mis en quête de lieux pour accueillir les matchs et d'une logique pour les distribuer en concertation avec toutes les équipes. Claire en a fait la synthèse et a réussi à venir à bout de ce casse-tête. Cette logique éprouvante innovante pourrait-elle être appliquable aussi à l'Amateur Elite plutôt que la logique de poule Nord/Sud qui pose tant de problèmes règlementaires ces dernières années? En tout cas, félicitations à toutes celles qui ont participé à l'élaboration de ce projet... Et maintenant, place au jeu!

09 sept.

[Tweet] Règlement 2010

[News] Le règlement 2010 est disponible! Les modifications sont indiquées par un trait vertical dans la marge de gauche (pas de gros changements si ce n'est l'interdiction des poneys pour les catégories Pro)...

08 sept.

[Tweet] Un avis sur la campagne "Le cheval c'est trop génial" de la FFE

[Billet] Une analyse bien sentie de la fumeuse fameuse campagne publicitaire de la FFE "le cheval c'est trop génial"! En dehors du fond et de la forme, la question de son réel impact reste entière...

- page 1 de 2