Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

14 nov.

Le match qui valait 1€ la minute!

Je n'aurais pas dû publier mes pronostiques sur le déroulement de cette coupe d'Europe, les coachs les ont lu et se sont arrangés pour me faire mentir : les italiens sont venus avec de jeunes joueurs, plutôt incisifs qui plus est, Thomas Dubois n'a pas sélectionné Nicolas Thiessard et Jean-Baptiste Depons contre les belges, Jean-Baptiste a donc été contraint de casser une côte espagnole catalane, les français entament la finale sur un 3-0... Bref, j'avais tout faux ! Je pense que je vais m'abstenir de jouer aux paris sportifs à l'avenir !

Je n'avais pas non plus prévu que la finale du Championnat d'Europe de Horseball dans l'Arena d'EquiSud Montpellier serait payante. Plutôt une bonne nouvelle... si ce n'est qu'il y a fort à parier que ni la FIHB, ni les organisateurs n'en ont vu la couleur. Du coup, la grande majorité des aficionados du horseball ont resquillé pour éviter de débourser les 20€ du ticket d'entrée, acte militant s'il en est qui n'aura probablement pas manqué de redorer le blason de notre discipline. Pour une fois que le horseball était logé à la même enseigne que le CSI***...

La question se pose donc : est-ce que cette finale valait ces 20€ pour 20 minutes de jeu? Essayons de faire l'addition :

  • entame de match parfaite des français avec un 3-0 en quelques minutes : 15€
  • égalisation des espagnols catalans suite à 2 P1 en moins d'une minute : 10€
  • la moustache de François Tessier façon Hulk Hogan : 1€
  • mise sous pression de l'arbitre italien qui ne sait plus trop ce qu'il fait là : -5€
  • les insultes et autres sifflets qui fusaient dans les tribunes françaises et espagnoles : -5€
  • le travers défensif de Guillem Tana Montero qui couche son cheval : -10€
  • les shoots freestyles forcés et ratés de Romain Depons et Nicolas Thiessard en fin de match : -5€

Au final, un match évalué à 1€ symbolique, vendu 19€ de trop... 19€ pour lesquels on n'a même pas pu se consoler sur le CSI*** où Pénélope Leprevost ne va pas au barrage, où Le Prestige St Lois de Hus, le cheval de Kevin Staut, ne cesse de donner des coups de cul, et où le vainqueur, Touchable, sous la selle de Claudia Gisler, est probablement le cheval le plus moche de la compétition.

En dehors de tout ça, même si j'ai assisté à un match de horseball moyen (comme souvent les finales...) géré par un arbitre dépassé (à quand des formations internationales à Jardy par exemple?) dans une tribune de hooligans (pourquoi tant de haine?), la France est encore championne d'Europe... mais jusqu'à quand? En attendant ce jour là, nos internationaux devraient chouchouter un peu plus leur public (et pas uniquement parce que les espagnols viennent saluer les tribunes!) et respecter un peu plus leurs adversaires (dans tous les sports engagés, on met autant de pions que possible plutôt que d'essayer de faire le show en fin de match), ça servira l'équipe de France quand elle ne sera plus suffisante...

15 sept.

Arles : encore raté!

Quand j'ai appris que la dream team arlésienne avait encore une fois manqué son rendez-vous avec l'Europe, je me suis demandé si ils étaient frappés du syndrome Bolt & Rinner. Après visionnage de la vidéo du match, il apparaît qu'il n'en est rien, ils sont juste à côté de leur horseball!

On sent bien qu'ils sont agacés par l'arbitrage en début de match, mais pour des joueurs avec cette expérience, l'équipe aurait dû réussir à s'adapter. Mais au lieu de ça, pendant que Gil Carbonés Baldich crée du jeu, Mathieu Laguerre attend qu'on lui fasse une passe. Pendant que Carles Villa ne cesse de relancer le jeu, David Abecassis peine à trouver ses marques. Pendant que Maria Clavell est toujours au soutien, Christine Laguerre s'enfonce seule dans la défense. Pendant que Miquel Julia place des points de fixations, Nicolas Thiessard continue de provoquer l'arbitre en reculant sur ses défenses. Bref, alors que les catalans jouent, les arlésiens se regardent jouer. A croire qu'ils ont oublié l'essentiel : une finale, ça se gagne!

Et pourtant, ils sont techniquement meilleurs, leurs chevaux sont mieux préparés... Si j'étais coach d'Arles, je crois que je recruterais un ou deux argentins avant le début de la saison régulière pour mettre un peu de furia dans le jeu. Je l'ai déjà dit, nos joueurs de haut-niveau prennent de l'âge, les équipes pros ont besoin de sang neuf. Leurs lauriers passés ne leur permettront pas toujours de conserver leur place dans la hiérarchie horseballistique. Pendant ce temps là, en Espagne, on a rien à perdre, on joue... et on gagne de plus en plus souvent!

Pour la prochaine participation de la dream team arlésienne à la FIHB Champions League : jamais 2 sans 3 pour les défaites... ou plutôt après la 3ème place, la 2ème, ce sera logiquement le titre?

02 fév.

FIHB Xtrem Rulezzz!

Horseball FIHB Xtrem rulesBuzz de la semaine, la FIHB vient de publier un document qui propose une variante "extrême" du règlement de horseball. Au menu : 

  • plus de touche après un but mais une remise en jeu dans son camp sur la ligne des 5m
  • pas de passage en force offensif dans la zone des 15m (notion assez vague, non?)
  • 1 minute maximum de possession de balle pour tenter un tir
  • 1 seule couleur autorisée pour l'ensemble de l'équipement
  • 3 arbitres de chaises, un sur chaque marque des 15m et un au milieu, et personne à cheval.
  • des équipes de 8 joueurs

Alors, que penser de tout ça? Disons que l'initiative est louable, mais ces idées risquent de rendre le jeu rapide certes, mais absolument pas technique. Sans touche, plus vraiment besoin de chevaux dressés et disponibles. Sans frictions dans les 15 derniers mètres, une défense à plat au botte à botte à 17m devrait suffire à juguler la plupart des attaques en jouant les prises à deux. Bref, ça risque de ressembler à du ping pong de chevaux lancés au grand galop pour aller s'écraser dans un mur de chevaux adverses en essayant tant bien que mal de trouver un intervalle.

Après, il n'y a pas de quoi s'alarmer, ce n'est qu'une proposition qui ne serait appliquée qu'à certaines rencontres aillant pour but de médiatiser notre sport en jouant sur la courant "Xtrem" de notre génération glisse (Alain Loret, si tu me lis). A ma connaissance, ce règlement n'a pas été testé officiellement, et il y aura sans doute matière à l'améliorer le jour venu. Personnellement, j'ai d'autres idées pour rendre le horseball plus fluide, mais c'est un autre débat.

En attendant, ce qui m'étonne le plus dans cette affaire, c'est que la FIHB propose un règlement qui semble venu de nulle part. Pour moi, la FIHB est un organe qui s'appuie sur l'expérience des différentes fédérations nationales, transmettant le savoir-faire des unes aux autres et jouant le médiateur quand c'est nécessaire. Pour moi, il y a déjà largement assez de boulot à tirer le meilleur de ce qui se pratique dans chacune des nations, sans oublier de structurer tout ça au travers de compétitions internationales. Alors pourquoi chercher à innover dans le cadre de la FIHB?

Notre fédération internationale donne l'impression de s'éparpiller au moment même où le horseball international commence à prendre de la valeur avec des nations européennes qui se tirent la bourre et un championnat panaméricain prometteur... La FIHB devrait être notre institution la plus universelle et prestigieuse, pas un laboratoire d'innovations horseballistiques, c'est juste une affaire de crédibilité ;o)

24 nov.

Champions League 2010 : la finale

Horseball Champions League 2010 Bordeaux Blanzac CardedeuMatch au sommet entre C.E.E. Cardedeu, équipe espagnole championne d'Europe en titre de horseball, et Bordeaux Blanzac, équipe championne de France 2010, pour cette finale de la Champions League de la FIHB. Les espagnols ont laissé des plumes en demi-finale contre les belges, les français sont fébriles avec la lourde tâche de rendre ce titre européen à la France après l'échec arlésien en 2009. Bref, un match plein d'enjeu qui s'inscrit dans l'histoire du horseball international au sein de l'Arena de Montpellier!

Retrouvez les autres résumés de matchs de la FIHB Champions League 2010 sur HBall.info.

19 nov.

Champions League 2010 : petite finale

Horseball Champions League 2010 Caramel Colegio Vasco de GamaSeconde journée de la Champions League de la FIHB et premier duel pour la troisième place : Colegio Vasco de Gama (POR) vs. Caramel (BEL). Les belges tirent plus vite, mais les portugais sont plus techniques, opposition de style de jeu dans cette petite finale avec la médaille de bronze en ligne de mire.

17 nov.

Champions League 2010 : 2nde demi-finale

Horseball Champions League 2010 Caramel CardedeuLes tenants du titre, les espagnols du C.E.E. Cardedeu, sont opposés aux belges de Caramel. Ces 2 formations commencent à avoir de l'expérience en Champions League, et même si Cardedeu est favori, les belges vont vendre cher leur peau pour essayer de créer la surprise.

15 nov.

Champions League 2010 : 1ère demi-finale

Horseball Champions League 2010 Colegio Vasco de Gama Bordeaux BlanzacLe tirage au sort a choisi d'opposer les portugais du Colegio Vasco de Gama aux français de Bordeaux Blanzac pour le premier match de Champions League 2010 de horseball. Les bordelais sont favoris mais le niveau se resserre à chaque édition et sur un match tout devient possible...

11 nov.

Liga de Campeones!

Equisud Montpellier en ligne de mire pour ce week-end, j'aurais un peu plus de temps qu'à Poitiers pour essayer de ramener des images, donc si tout va bien, la semaine prochaine sur HBall.info sera sur le thème de la Champions League.

4ème édition de cette compétition européenne, première pour moi en tant que spectateur. J'aurais presque tendance à penser que cette compétition est plus intéressante sportivement que le Championnat d'Europe des Nations. J'en veux pour preuve la 3ème place d'Arles l'an dernier qui a laissé le titre aux espagnols de Cardedeu. Ca me parait d'autant plus vrai cette année qu'il semble que les portugais soient plus dans le peloton franco-espagnolo-belge que les italiens de la dernière édition.

Bref, en fonction de l'état de forme des équipes et du tirage au sort, difficile de pronostiquer l'issue de cette coupe européenne des clubs. Un peu chauvin, je compte bien sur les copains bordelais pour nous représenter brillamment, mais sur un match, tout est possible, on l'a vu en 2009.

En marge de ce gros évènement FIHB médiatisé comme il se doit même pas annoncé sur le site officiel, la 2ème étape du circuit Pro Mixte et les équipes de Pro Elite Féminine devrait largement étancher ma soif de horseball pour le week-end. Je vous raconterai ;o)

25 oct.

Ravalement de façade...

Horseball FIHBEn marge des nombreuses critiques sur les actions qu'elle mène et sur la pauvreté de sa communication en ce moment, la FIHB change encore de design pour son site web. Un bon coup de peinture, pas forcément nécessaire... mais qui n'a même pas été accompagné d'un petit article, juste histoire de nous tenir informés de l'activité de la fédération internationale de horseball.

Pourtant, il s'en passe des choses dans le horseball mondial. Rien que pour ce week-end, on aurait pu avoir un peu plus de contenu sur la Coupe du Capitaine Heinz Wolff qui s'est déroulée à Milan, opposant des sélections autrichienne, italienne, ibérique et française. Et puis, il est probablement temps de commencer à parler de la Champions League qui va se dérouler dans 3 semaines à Montpellier. Bref, de l'info, il y en a... mais pas dans les tuyaux de le FIHB!

Je suis en contact avec quelques membres de cette organisation, et j'ai de plus en plus de mal à comprendre comment elle fonctionne. On ne peut pas dire qu'il ne se passe rien mais tous les chantiers sont menés de manière isolée, comme si on construisait un village sans l'organiser autour d'une place centrale. Par exemple, il y a quelques semaines, la FIHB a envoyé un émissaire au Brésil pour les aider à lancer leur championnat, et aucune communication n'a été réalisée sur ce projet, aucun retour sur l'expérience n'a été publiée...

Alors quoi? Manque de moyens? D'organisation? En tout cas, pour devenir crédible, il va falloir justifier un peu plus de sa position, peut-être remettre en question le fonctionnement de l'organisation, ou épauler les bâtisseurs de la première heure qui s'éssouflent. Je suis d'ailleurs certain que beaucoup de ceux qui râlent contre le manque de professionnalisme de notre fédération internationale sont prêts à donner un coup de main, moi le premier... les autres ne savent même pas ce qu'est la FIHB!

11 juil.

La France, 1ère de la classe!

Horseball France FIHB

Le classement horseballistique des nations européennes vient de tomber à la Fédération Internationale de HorseBall :

  1. France
  2. Espagne
  3. Portugal
  4. Belgique

Ces 4 nations auront donc le droit de prendre part à la Champions League 2010 en engageant leur meilleure équipe. Pour nous, ce sera Bordeaux Blanzac, équipe sacrée championne de France Pro Elite 2009-2010.

A la lecture du système de "ranking" utilisé par la FIHB, une question m'interroge : pourquoi ce classement ne prend en compte que les compétitions mixtes? Certes, la Champions League est une compétition mixte... mais il n'y a probablement pas plus corrélation entre le niveau de jeu de la sélection nationale mixte et celui de l'équipe championne de 1ère division qu'avec celui des filles ou des jeunes dans leur championnats respectifs, non? Aurait-on peur que l'Espagne passe devant la France plus vite que prévu si on prenait en compte toutes les compétitions internationales?

- page 1 de 2