Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

03 nov.

Pourquoi nous allons être champions d'Europe!

Horseball Equipe de France Equi-Sud MontpellierLes portugais sont forfaits pour ce championnat d'Europe 2011 et concentre toute l'attention du petit monde du horseball. Conscients qu'ils ne gagneraient pas encore cette année, ils ont choisi de s'en prendre à la FIHB pour rentrer enfin dans l'histoire du horseball international en tentant de donner le coup de grâce à cette instance en fin de vie. Mais plutôt que de s'intéresser à ceux qui se débinent, essayons un peu d'imaginer comment va se dérouler le 16ème sacre européen de l'équipe de France à Equi-Sud Montpellier!

10 novembre : France vs. Italie

Thomas Dubois (ou Raphaël Soubes, je ne sais plus!) décide de laisser dans les tribunes Romain Depons et Mikel Le Gall, nos meilleurs gaziers. De toute façon, même avec les bleuets, on ne devrait pas avoir de problème pour se débarrasser de cette équipe italienne qui n'a jamais réussi à se renouveler depuis 10 ans. Après quelques minutes de chauffe, les français prennent logiquement l'ascendant sur les italiens. Mais comme c'est le début de la compétition et qu'on ne s'est pas trop mis la pression, Benoît Lévêque et François Tessier enchaîne les tirs manqués. Heureusement, les italiens sont trop vieux pour être présent au ramassage, donc Maël Goisbault récupère tous les ballons au sol et Jérôme Hadjout pallie au manque de réussite de ses coéquipiers en venant shooter sous le cerceau. En seconde mi-temps, les italiens sont rôtis et les français ont ajusté le viseur. Le match se termine sur le score sans appel de 8-1, Jean-Baptiste Depons aillant marqué contre son camp sur un moment d'inattention probablement imputable au manque d'intensité du match.

Lors de l'autre match de la journée, les espagnols catalans jouent les belges dans un match de bouchers. Les spectateurs néophytes ne comprennent rien et pensent que pour gagner, il faut foncer droit sur un défenseur en travers puisque tous les buts ont été marqués sur des P1. Les espagnols catalans sortent vainqueurs de cette rencontre, 3 chevaux boiteux  à 2. Les français, encore au complet jubilent dans les tribunes!

11 novembre : France vs. Espagne Catalogne

Gros match qui ne tient pas ses promesses. Les espagnols catalans ont seulement 5 chevaux valides et ils décident de faire l'impasse sur ce match, stratégie empruntée au XV de France contre les blacks en poule. Ils en profitent pour réconcilier avec la défense leurs chevaux traumatisés par les avions de chasse belges. Du coup, côté français, c'est horseball champagne. Romain Depons et Mikel Le Gall, frustrés de ne pas avoir joué la veille, enfile les pions comme des perles. Jérome Hadjout et Maël Goisbault se régalent en touche et prennent tous les ballons. Miquel Julia sauve l'honneur espagnol catalan avec quelques débordements aile droite et on termine sur le score de 11 à 4.

De l'autre côté, le rouleau compresseur belge écrase le club du 3ème âge italien. On crie au scandale dans les tribunes suite à cette erreur de programmation qui a obligé des vétérans à jouer contre des seniors. Les chevaux belges sortent trempés mais vainqueurs 10-0.

12 novembre : France vs. Belgique

Histoire d'éviter le match piège, Thomas Dubois axe son équipe sur le quatuor défensif Nicolas Thiessard, Jean-Baptiste Depons, Jérôme Hadjout et François Tessier. Première action, ramassage belge, 3 passes avant le milieu de terrain, Robin Cool fonce droit sur François qui lui ferme la porte à droite pour l'envoyer sur Jean-Baptiste qui l'achève d'un arrêt de buffet dont il a le secret : 1 côte cassée à 0 pour les français. On en profite pour prendre 2 buts d'avance à la mi-temps. En seconde période, les belges reviennent dans le match, et il faut tout le vice l'expérience de Nicolas pour venir à bout de leur motivation, mordant et pinçant à tout va. Jérôme et François assure le fond de jeu pour terminer ce match sur le score de 6 à 4.

L'autre match du jour n'aillant aucun intérêt, on retiendra seulement que les espagnols catalans ont bien profité de ce jour de repos et que les italiens pensent à prendre leur retraite sportive pour ne pas avoir à rejouer les belges en petite finale.

13 novembre : France vs. Espagne Catalogne

Comme prévu, les italiens ont fui dans la nuit et les belges se retrouvent à la 3ème place qu'ils affectionnent tant.

Les espagnols catalans se réjouissent d'avoir fait l'impasse contre la France, et, à l'instar du XV de France, s'apprêtent à livrer un combat sans merci aux français en finale. Grâce au repos de la veille, ils attaquent le match très fort sur un 3-0 d'entrée. Les français sont fébriles et n'arrivent pas à remettre la main sur la balle. Après un temps mort où Raphaël Soubes leur remet les idées en place, notre trident offensif, Mikel Le Gall, Romain Depons et Benoît Lévêque, se met en route et on reprend l'égalité en fin de 1ère période, 5 partout. En seconde mi-temps, les chevaux français ont du mal à trouver leur second souffle et les espagnols catalans en profitent pour conserver une longueur d'avance. Dans le money time, Nicolas Thiessard fait un clin d'oeil à l'arbitre qui accorde un P2 imaginaire au français qui reviennent à égalité. Thomas Dubois décide de mettre sur la touche tous les arlésiens pour leur éviter la trouille de perdre contre les catalans espagnols. Nicolas Thiessard fait un clin d'oeil au référé sur la touche qui signale un lancer imaginaire hors du couloir, les espagnols catalans sont furieux, l'arbitre siffle rapidement et les 3 français restant sur le terrain foncent au but pour la victoire. Buzz final et explosion de joie dans le camp français! On retiendra que ce n'est pas la meilleure équipe qui a gagné la finale, que l'arbitrage favorise toujours l'équipe locale, mais que c'est mérité au vu de l'ensemble de la compétition... Tiens, ça me rappelle vaguement quelque chose ;o)

09 oct.

Horseball à l'italienne

[Vidéo] Du horseball à l'italienne... qui date d'un an visiblement!

16 mar.

[Vidéo] L'élégance à l'italienne

Un petit montage sobre et esthétique...