Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Johann Pignal

Fil des billets - Fil des commentaires

13 oct.

Revue d'effectif!

Horseball Equipe de France JeunesAu moment où Lièvremont semble enfin avoir trouvé son équipe type, son homologue horseballistique nous annonce la liste des 8 qui devront encore une fois ramener la Coupe d'Europe, n'en déplaise à l'autre pays du horseball, la Catalogne l'Espagne! Comme d'habitude, la sélection amène son lot de critiques, alors pas de raisons que je n'apporte pas ma pierre à l'édifice.

  1. Benoit Lévêque avec Alpidivo (Arles) : On ne sait pas si il a voté pour les primaires, mais on est certain qu'il jouera à droite! En ces temps de crise, c'est important d'avoir des certitudes...
  2. François Tessier avec Prince Luigi (Bordeaux) : Depuis quand n'avait-on pas sélectionné un bordelais qui ne s'appelle pas Depons? Un demi à la buvette à celui qui me trouve la réponse!
  3. Jean-Baptiste Depons avec Silveris (Bordeaux) : Dur en défense, coffre à ballon en attaque, indispensable pour mettre un peu de poids dans cette sélection!
  4. Jérôme Hadjout avec Perfect World (Chambly) : Vous en connaissez beaucoup des joueurs de horseball qui rentrent sur le terrain avec une envie et une détermination de cadet?
  5. Maël Goisbault avec Milky Way de Brion (Nantes) : Quand tout vous réussit, vous gravissez tous les échelons du horseball français alors que vous n'aviez même pas encore le permis de conduire et vous voilà en Equipe de France senior... Respect!
  6. Mikel Le Gall avec Ascot Queen (Arles) : Parce qu'il le vaut bien!
  7. Nicolas Thiessard avec Sam Wood (Arles) : Tous les ans, le temps d'une échéance internationale, il réalise à moitié son rêve : jouer avec Blanzac!
  8. Romain Depons avec Chef de File ou Zakaya (Bordeaux) : Seul titulaire incontesté, son talon d'Achille, c'est les genoux... Mais après tout, Lièvremont avait bien sélectionné des mecs qui ne tenaient pas debout, alors pourquoi pas? Chez nous, c'est le cheval qui court!
Les oubliés :
  • Johann Pignal (Chambly) : Le rôle d'atout séduction pour adolescente en fleur sera joué cette année par François, Johann n'a pas été reconduit pour cette saison... Trop vieux déjà?
  • Florian Moschkowitz (Chambly) : Maintenant qu'on a plus rapide avec Maël, on va avoir du mal à reprendre l'ancien modèle Mos...
  • Gerald Ratel (Rouen) : Ne joue ni à Arles, ni à Chambly, ni à Bordeaux, ni à Nantes... CQFD!
  • Stéphane Gillot (Chambéry) : Il fait avec une seule main ce que les autres font avec les 2, et inversement... Rien compris au horseball ce bonhomme!
  • Marcellin Rambaud (Nantes) : Sa sélection aurait pu faire passer la moyenne d'âge de l'équipe sous la barre des 25 ans, et on sait bien que le horseball est un sport de trentenaires.
Bref, Raphaël Dubois a fait une sélection... Et je suis certains qu'ils sont même capables de gagner!
29 avr.

Tous sélectionneurs!

Horseball Equipe de France JeunesL'équipe www.horse-ball.org a eu la très bonne idée de réaliser un sondage auprès de ses lecteurs afin que chacun puisse proposer sa propre composition d'équipe de France pour le Grand Tournoi, étape préparative aux championnats d'Europe seniors qui auront lieu à l'automne prochain à Montpellier. Une façon de permettre à tous de s'exprimer... et peut-être d'éviter les éternelles querelles stériles qui suivent toujours l'annonce de la sélection officielle!

Quelques clics plus tard, voici la liste des joueurs retenus démocratiquement par les internautes :

La majorité a parlé... et elle ne prend pas de risques! Rien de bien palpitant dans cette sélection de vieux briscards de la scène internationale... On en serait même à se demander où sont les éternels insatisfaits qui ne se reconnaissent jamais dans l'équipe de France qu'on leur propose.

Par contre, quelque chose d'intéressant se dégage dans la suite du classement :

  • 2 nantais plébiscités à près de 30% et un 3ème tout juste à 10% (même si on sait qu'ils sont jeunes, beaux et ont beaucoup de groupies, ça reste quand même significatif)
  • 1 rouennais à 15%

Ce qui nous fait 4 promus dans les 18 joueurs mis en valeur par ce sondage, et je ne serais pas étonné qu'on ait un Maël Goisbault ou un Gérald Ratel en sélection. C'est même probablement souhaitable pour apporter un peu de sang neuf au groupe France car nous savons maintenant que nous ne pourrons pas éternellement nous reposer sur nos acquis pour battre les espagnols. En leur proposant la même équipe d'année en année, ils vont bien finir par trouver les failles.

Quoiqu'il en soit, Raphaël Dubois n'a que l'embarras du choix, et même si sa sélection ne fera pas l'unanimité, on saura dimanche si elle colle au moins à la majorité ;o)

17 janv.

Johann Pignal : "Ne pas sous-estimer nos adversaires"

Après une longue trève, la saison de Pro Elite reprend le week-end prochain en Avignon. Après 4 titre consécutifs, Chambly a connu une période de transition durant les 2 dernières saisons, période qui pourrait prendre fin cette année si les camblysiens poursuivent le championnat comme ils l'ont débuté avec rigueur et régularité. Pour savoir un peu comment se présentent les choses dans l'Oise, j'ai posé quelques questions à l'un des piliers (pas par la taille bien sûr!) de cette équipe, Johann Pignal.

Horseball Johann Pignal Mon DauphinPour commencer, le fond musical choisi par mon invité :

Après 2 victoires lors du tour de chauffe à Poitiers, vous bénéficiez d'un second round sans affronter les prétendants au podium. Quel est l'objectif du week-end en Avignon?

Johann Pignal : L'objectif est simple: ne pas sous-estimer nos adversaires pour ne pas perdre de points. Nous savons que la fin de championnat peut se jouer à 1 point donc nous ne prenons pas ce week end à la légère. Ensuite si nous pouvons nous servir de cette étape pour engranger de la confiance et mettre la pression sur nos concurrents directs et autres prétendants "au podium", nous n'hésiterons pas.

Chambéry est un adversaire que tu connais bien, mais ce n'est pas le cas du Roumois. Quelle impression t'ont-ils fait à Poitiers? Comment appréhendez-vous ce match avec tes coéquipiers?

Johann Pignal : Ils nous ont vraiment impréssionné, on ne s'attendait pas à autant de rigueur de la part d'un promu. Ils ont fait preuve d'expérience et ont montré qu'ils pouvaient battre ou accrocher les grosses cylindrées du championnat.
Nous sommes très motivés car nous savons qu'il ne faut pas faire l'erreur de les prendre à la légère. Le match risque d'être serrer, nous voulons imposer notre jeu et nous servir de notre expérience en Pro Elite pour faire la différence. Une chose est sure, nous nous donnons toutes les chances possibles pour l'emporter.

Depuis quelques saisons, on entend régulièrement parler de l'ambiance un peu tendue de l'équipe première de Chambly. Qu'en est-il pour cette saison? Solidarité? Emulation? Les deux... ou autre chose?

Johann Pignal : Ce qui a fait la force de Chambly était la présence de compétiteurs dans l'équipe une. Mais il est vrai que trop de forts caractères au sein d'une même équipe peut finir par lui nuire.
Après avoir perdu le titre nous avons créé une équipe avec des personnalités différentes (clowns, organisés, hypertendus, décontractés...) mais complémentaires et prêtes à mettre leur orgueil de côté au service du groupe.
Pour cela le renfort de jeunes (et moins jeunes) joueurs nous a été particulièrement bénéfique. L'ambiance de l'année dernière est peut être le seul point positif de cette décevante saison. Aujourd'hui le groupe vit très bien, avec sept joueurs prêts à tout donner pour l'équipe, et cette ambiance nous donne encore plus envie de nous surpasser.

Pour finir, question casse-tête : si tu devais choisir un joueur dans chacune des 7 autres équipes de Pro Elite pour faire une dream team, lesquels tu prendrais avec toi, et pour quelles raisons? Raisons sportives ou pas, c'est toi qui choisis!

Johann Pignal : A Bordeaux, Benjamin Depons car c'est le meilleur meneur français.
A Arles, Nicolas Thiessard car c'est le meilleur relais que je connaisse et je suis sur qu'il ne voudra pas me piquer mon numéro.
A Nantes, Edouard Goisbault pour la touche de jeunesse.
A Angers, Benjamin Dehaumont car il faut quand même un peu de taille.
A Chambéry, Julien Cabirol car ses lunettes sont cools.
Au Roumois, Gildas Mabilais pour animer nos soirées.
A Saumur, Baptiste Vignal car je l'imagine déjà répondre aux interviews.

Merci Johann, en te souhaitant un week-end dans le sud "aussi sympa qu'une passe dans le dos" ;o)

05 janv.

[Blog] Qui a fait le buzz en 2009?

On a survécu à la St Sylvestre, c'est donc l'heure de faire le bilan de ce qui a le plus buzzé sur HBall.info l'an dernier. Commençons par les 10 joueurs les plus médiatiques en 2009 :

  1. Laure De Prado
  2. François Tessier
  3. Laurent Motard
  4. Benjamin Depons
  5. Romain Depons
  1. Johann Pignal
  2. Nicolas Thiessard
  3. Florian Moschkowitz
  4. Sernin Pitois
  5. Clémence Lamothe

C'est une surprise, mais c'est Laure De Prado, la joueuse espagnole de Palencia, qui occupe de très loin la première place du classement (presque 20 requêtes par jour durant tout l'été... et je n'ai pas de réelle explication au phénomène!). On note que j'étais ex aequo avec François, mais je me suis éclipsé du podium car je ne pense pas que ce soit le fruit de mes talents de joueur ;o)

Poursuivons avec les 10 clubs qui ont fait le buzz en 2009 :

  1. Fournès Cheval Mon Ami
  2. Loire sur Rhône
  3. Nantes Grandchamp-Des-Fontaines
  4. Lyon Génas
  5. Saint Selve
  1. Coup d'Envoi d'Agon-Coutainville
  2. Bordeaux Blanzac
  3. Le Roumois
  4. UCPA Saint Priest
  5. Cardedeu

Etonnamment, aucun club de Pro Elite dans le Top 5, et une mixité parfaite entre clubs Pro et Amateur. Les catalans de Cardedeu rentrent de justesse dans le classement, probablement grâce à leur très bonne performance en Champions League.

Et pour finir, voyons quels ont été les 5 billets les plus populaires en 2009 :

  1. [EDF] Championnat d'Europe Jeunes : Tomber... s'écraser ou rebondir?
  2. [France] Peut-on se passer de sélectionneur national?
  3. [Sports Co] Où sont les femmes?
  4. [Règlement] Les pénalités en faute!
  5. [Vidéo] Le Grand Match du Grand Tournoi

Et là, je dois dire que je suis plutôt content puisque vos billets préférés sont presque tous des articles de fond, ce qui m'encourage à continuer de m'interroger sur le développement de notre sport puisqu'il n'y a pas que moi que ça intéresse!

Voilà donc pour 2009, attendons de voir ce que va nous réserver 2010 ;o)

NB : ces classements ont été élaborés à partir des données concernant le traffic de HBall.info ainsi que des recherches Google aillant abouties sur HBall.info.

10 juin

[Equipe de France] Où sont les chevaux?

Extrait de l'interview de Thomas Soubes au sujet de l'Equipe de France Mixte 2009 :

Nous avons souhaité également que la plupart des chevaux de cette liste, soient suivis durant toute la compétition, par le vétérinaire. Un rapport complet, avant et après les matchs, me permettra d’avoir une vision claire de l’état de santé de la majorité des chevaux des joueurs présélectionnés.

En voilà une initiative louable! Si cette année on sélectionne enfin des cavaliers avec leurs montures, comme c'est le cas pour toutes les autres disciplines équestres, et qu'en plus on se préoccupe de la santé de la plupart de la majorité des chevaux, voilà qui va donner un peu plus de crédibilité à l'Equipe de France et au horse-ball en général.

Mais là où j'ai du mal à suivre : quels chevaux seront contrôlés à Jardy? La FFE nous a bien communiqué une liste de joueurs pré-sélectionnés, mais aucun nom de cheval associé à chacun... Pas très cohérent tout ça, vous ne trouvez pas?

Et puis, sur les 14 joueurs pré-sélectionnés, on trouve Johann Pignal qui nous a annoncé ici que son cheval serait encore indisponible pour Jardy. Alors, quel cheval sera soumis au suivi vétérinaire à Jardy pour Johann? Celui de Florian Moschkowitz qui est éloigné des terrains pour la fin de saison suite à une blessure au genou? Mais dans ce cas, ça sous-entend que parmi les 14 sélectionnés, on pourrait garder un joueur avec un cheval dont on n'aurait pas une vision claire de l’état de santé et un autre en convalescence (d'ailleurs, comment sera travaillé son cheval tant qu'il ne pourra pas monter?). Je n'ai rien contre ces joueurs, bien au contraire, mais force est de constater que leurs situations respectives ne semble pas correspondre aux conditions énoncées par le sélectionneur.

Bref, si on promet un effort de rigueur et de sérieux dans la sélection, comme ça semble être le cas, pourquoi sélectionner ces 2 joueurs? Pour les éliminer de la liste après Jardy? Pourquoi ne pas en avoir sélectionné d'autres à leur place? Sans compter que je parle uniquement des cas que je connais et qu'il y a peut-être d'autres incohérence de ce genre dans la liste...

Comme on le dit souvent, une sélection est toujours discutable, mais là, même si le discours est prometteur, la mise en oeuvre paraît décevante sans même avoir à discuter de la pertinence d'un ou plusieurs joueurs au sein de l'Equipe de France. Il est encore temps de corriger le tir ;o)

05 mar.

[Top] Les joueurs les plus médiatiques

J'avais déjà établi un Top3 des joueurs les plus médiatiques (en tout cas sur HBall.info), et en épluchant les statistiques des derniers mois, je suis au regret de devoir annoncer que seul Johann est encore en course (désolé Adrien, ta renommée n'a tenu qu'un temps...) :

  1. Romain Depons
  2. Benjamin Depons
  3. Johann Pignal
  4. Sernin Pitois
  5. Valentin Ciret
Bien sûr, ce classement est à prendre à la légère puisqu'il ne prend en compte que les recherches menant vers ce blog. D'ailleurs, en parlant de classement, je m'étais aussi amusé à proposer une composition pour l'équipe de France Mixte à partir du classement W.H-B.O. Sur le même principe, aujourd'hui, ça nous donnerait :
  • Florian Moschkowitz
  • Jérôme Hadjout
  • Cédric Murzeau
  • Romain Depons
  • Stéphane Gillot
  • François Tessier
Pour le coup, à l'issue de 2 week-ends, mon équipe de France virtuelle est complètement atypique! Ce qui est étonnant, c'est qu'il y a une majorité de joueurs spécialistes du rang de touche, à croire que ce poste marque plus les esprits que les autres...
21 juil.

[Podcast] Johann Pignal, la mouche

On continue encore et encore sur notre lancée avec Johann Pignal. N°6 de l'équipe de Chambly, Johann profite de l'expérience de sa monture, Mon Dauphin (PS), pour cisailler les attaque adverses très haut, souvent en jouant la mouche. Lanceur en touche offensive, il se place en second rang pour les touches défensives. En attaque, on le retrouve principalement sur les ailes et généralement sur des appels vers l'avant. Comme d'habitude, voici quelques images pour illustrer ces propos :