Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - Ouest Lyon

Fil des billets - Fil des commentaires

19 oct.

[CDF] Le horseball, les filles et le sport de haut niveau

Je m'étais planté dans mes pronostiques pour le 1er tour de la Coupe de France Féminine, mais en écoutant l'interview d'Eve Segear, je suis heureux de constater qu'elle a le même avis que moi sur les forces en présence à Equita Lyon.

D'ailleurs, c'est assez logique de penser voir Agon remporter la compétition. Si on part du principe que le horseball féminin fonctionne comme un sport de haut niveau, c'est nécessairement l'équipe capitalisant le plus d'expérience et de préparation qui doit l'emporter. Ainsi, on aurait par ordre de préférence :

  • Coup d'Envoi d'Agon : équipe stable et homogène depuis quelques saisons
  • Chambly : savoir faire camblysien avec un coup de pouce de Marianne Lecorre
  • Loire sur Rhône : équipe n'aillant jamais évolué à ce niveau associée à l'expérience d'Eve Segear
  • Ouest Lyon : nouvelle équipe formée de joueuses d'horizons différents

En fonction du tirage au sort, c'est donc les normandes ou les parisiennes qui devraient gagner la finale... Et si ce n'étais pas le cas, ça laisserait penser que le horseball féminin n'est pas encore un sport de haut niveau puisque l'expérience des individualités aurait pris l'ascendant sur l'expérience des équipes.

Parce qu'au final, la pratique d'un sport collectif à haut niveau, c'est simplement travailler avec des individualités pour en faire un groupe homogène et performant, non? D'ailleurs, plus on monte dans les divisions, que ce soit au foot ou au rugby, plus la hierarchie entre les équipes semble déterministe, l'appréciation de la performance du groupe étant plus palpable car beaucoup moins dépendante d'un ou deux de ses éléments. On ne dira jamais que Marseille gagne uniquement grâce à Niang ou que le Stade Toulousain ne vaincra que si Vincent Clerc est sur la pelouse, vous me suivez? Plus que l'addition des individualités, ce sera la manière de travailler, la qualité des joueurs sur le banc, la complicité entre les joueurs, ... qui entrent en ligne de compte, cf. équipe de France de foot :oP

M'enfin... la Coupe de France Féminine reste du sport, et dans le sport, tout peut arriver... surtout sur un match à élimination directe! Alors attendons de voir ce que vont nous montrer les filles à Lyon... et je croise les doigts pour qu'elles me confortent dans l'idée qu'elles sont à la hauteur d'un sport de haut niveau!

08 oct.

[Coupes] Du beau monde à Equita' Lyon

Au milieu des étapes Coupe du Monde de Jumping et de CSO, le public lyonnais aura la chance d'assister pour la Toussaint au premier grand rendez-vous horseballistique de la saison 2009-2010 : les finales de la Coupe de France Féminine. En plus de cela, la FIHB les gratifie de quelques matchs de Champions' League... mais comme on sait que c'est Arles qui va l'emporter avec sa demi-équipe de France, c'est beaucoup moins excitant! Au pire, si ça se passe mal, Mikel montera sur Griverdière et l'affaire sera réglée ;o) 

Peu d'équipes se sont engagées pour cette Coupe de France Féminine, mais on devrait avoir dans le carré final un line-up assez intéressant. Pour ma part, je mise logiquement sur Coup d'Envoi d'Agon et Loire sur Rhône PEF, et je parirai bien sur Nancy Cheval Liberté 1 et Ouest Lyon... si aucune des autres équipes engagées ne se met en tête de créer la surprise! Du coup, on va peut-être assister à la belle entre les roses et les vertes... Mais étant donné que le collectif des loirardes (apparement, c'est comme ça qu'on dit...) est diminué d'Eve Segear, on aura peut-être des surprises cette année! Les nancéennes pourraient bien sortir leur épingle du jeu si elles sont toujours sur leur lancée de ces dernières saisons.

Bref, il risque d'y avoir du sport à Lyon, entre des gars venus d'Espagne, de Belgique et d'Italie pour se faire enfumer par les arlésiens et des filles prêtes à tout pour accrocher la CDF 2009 à leur tableau de chasse avant qu'elle ne disparaisse à jamais... Une seule question m'interroge : pourquoi ne pas avoir prévu les 2 finales de ces 2 compétitions sur la carrière d'honneur à 17h le dimanche 1er novembre? Il est certainement encore temps de modifier le programme pour que le public d'Equita' Lyon profite au mieux du horseball ;o)