Si tu as un peu suivi les aventures du VI Toulousain cette saison, tu auras constaté qu'on a fait quelques ajustements de cavalerie. Comme on aime partager, on va te faire profiter de notre petite expérience sur le sujet afin que toi aussi tu puisses trouver le compagnon de jeu qui te convient! Tu vas voir, c'est assez simple et ça tient en 5 étapes :

Cheval de horseball à vendre

  1. Définir les critères de sélection : Tu joues en senior depuis 2 ans, le cheval de club que tu montes jusqu'à maintenant ne te permet pas d'exprimer tout ton potentiel de jeu, tu viens de toucher ta première paye, il est temps d'investir! Alors comme tout le monde, tu veux un cheval pas trop grand mais pas trop petit, du sang mais calme, guerrier mais placide, puissant mais facile à monter, en pleine possession de ses moyens physiques mais réformé des courses (pour faire comme les copains), expérimenté mais pas plus de 5 ans (histoire de faire une longue carrière avec lui...) et bien évidemment aillant le potentiel de jouer en Pro Elite! J'oubliais : le tout pour un budget maximum de 1000€ parce que tu viens de te rendre compte qu'il va aussi falloir payer la pension.
  2. Se faire son cheval : Comme tu ne trouves aucun cheval de horseball répondant à ton cahier des charges, tu te lances à la recherche de la perle rare que tu vas dresser toi-même. Très patient, tu prends à l'essai le premier PS qu'on te propose : 4 ans, 165cm, bai, suspenseur postérieur droit flambé et sur-os au boulet de l'antérieur gauche, il a même des traces de feux sur tous les membres... le tout pour 1500€. Premier entraînement, c'est super, il va vite, il n'a presque pas peur du ballon et tu es confiant parce qu'il n'y aura qu'à trouver la direction et le frein pour être au top. Deuxième entraînement, il a digéré le premier et maintenant il a peur du ballon et il est planté... Ca va te prendre la saison avant qu'il soit bien, si tant est que tu y arrives, alors tu le rends.
  3. Faire fonctionner ses contacts horseballistiques : Tu commences à te dire qu'il va falloir faire quelques compromis sur tes critères de choix. Tu en parles donc à tes amis horseballers pour savoir si il n'y aurait pas une bonne affaire dans ton entourage. Ca tombe bien, le pote de l'ancien coéquipier de ton coach qui joue en Pro vend son cheval 2000€, une affaire! Tu vas le voir : le cheval est bien dressé, prêt à jouer... mais il a 17 ans, une hanche coulée et il lui faut des fers orthopédiques à 210€ la ferrure. Visiblement, on t'avait pris pour une maison de retraite pour cheval en fin de carrière...
  4. Choisir un cheval qui a du métier : Tu tombes sur une annonce pour un cheval de CCE amateur à 3000€, 9 ans, magnifique, vendu pour cause de manque de temps pour s'en occuper "convenablement". Il a juste le horseball à apprendre, mais comme il est mis sur le plat, ce sera facile. Tu contactes la propriétaire (80% de filles font de l'équitation, je rappelle) qui t'explique qu'elle l'a acheté à 5 ans après les classiques, qu'elle est sorti avec en amateur élite (tu cherches sur FFE Compet, mais tu ne la trouves jamais classée et souvent NP) mais qu'elle n'a plus le temps de le monter avec son nouveau travail. Tu pars donc confiant essayer le cheval... mais en fait, il est complètement rétif. Alors oui, il a peut-être été dressé... mais non, il ne veut plus rien faire. Et en plus, il est irrespectueux et presque méchant en main. Tu passes ton tour encore une fois...
  5. Faire confiance à ceux qui savent : Tes critères ont beaucoup évolué depuis le début de ta recherche... tu es prêt à investir un peu plus en fait! Du coup, tu contactes un des rares horseballers qui mettent au ballon et vendent des chevaux de horseball. Il te propose une monture à 5000€ répondant à la plupart de tes critères, et t'explique gentiment que tu n'as pas besoin d'un cheval comme Alpidivo pour jouer en club élite ou en poule de brassage amateur. Tu pourras toujours trouver un nouveau cheval le moment venu. Comme tu as l'air sérieux, il accepte de te laisser le cheval en location/vente pour la fin de saison, histoire que tu sois sûr de bien t'entendre avec. Tu ramènes le cheval dans ton club, tes coéquipiers sont verts de jalousie et ils raclent leurs fonds de poche pour contacter eux aussi le mec qui t'as trouvé le cheval. Vous gagnez votre championnat régional cette année là, vous êtes médaille d'or au Grand Tournoi, tu achètes le cheval en fin de saison et tu intègres une équipe amateur la saison suivante ;o)

Ceux qui veulent gagner du temps (... et de l'argent, parce que payer le transport et la pension d'un cheval à l'essai, c'est pas gratuit!), vous pouvez vous rendre directement à l'étape 5. Pour les autres, faîtes vous "plaisir", vous ne serez pas les premiers à galérer pour trouver VOTRE cheval de horseball, celui qui aura pour mission de vous mener jusqu'en Pro Elite!