En tant que grand amateur de sports collectifs, j'imagine que vous n'avez pas manqué la retransmission du match de l'année, à savoir France-Espagne en football la finale olympique de hockey sur glace opposant les USA au Canada. Si c'est bien le cas, vous aurez probablement noté que le hockey est connu et reconnu comme le sport collectif le plus rapide du monde par les journalistes.

Comme moi, J'imagine que vous avez rapidement fait le calcul dans votre tête. Comme on considère qu'un joueur de hockey se déplace aux environs de 30km/h et qu'un cheval lancé galope environ à 40km/h... Le horseball est donc le sport collectif le plus rapide du monde! Il ne faut pas oublier le pato et le elephant polo, mais comme la circulation de balle est moins vive, on va leur laisser les 2ème et 3ème places du podium ;o)

Nous pratiquons donc le sport collectif le plus rapide du monde, et nous ne nous en étions même pas rendu compte jusqu'à maintenant. La vérité a éclaté au grand jour et Marie Quétier s'est fait un plaisir d'annoncer cette nouvelle sur Tendance Ouest ce matin. A défaut de changer le monde, c'est une bonne façon de décrire notre sport, explicite et racoleuse.

En plus, ça nous donne une excuse pour nos passes ratées et nos airballs qui ne manquent pas d'étonner le néophyte : Bah oui, tu comprends, c'est le sport le plus rapide du monde... T'arriverais à marquer un panier au basket assis sur une moto? Bref, il ne reste plus qu'à annoncer aux hockey qu'on leur prend le titre, et à médiatiser cette vérité sans appel!