Horseball Paris SportifsLa saison a démarré pour les filles le week-end dernier à Aix-les-bains et déjà ça chauffe sur la toile avec le sempiternelle troll "les filles sont nulles", et toutes ses variantes, du genre "les filles ne devraient pas jouer dans les salons", "les filles n'ont pas une pratique horseballistique de haut-niveau"... tous aussi fondés les uns que les autres ;o) Ca revient régulièrement sur le tapis, tout comme "la FFE est inutile", "les arbitres sont mauvais", ...

Bref, le horseball est envahi de trolls qui s'amusent à nous dresser les uns contre les autres. On n'est déjà pas bien nombreux, alors autant vous dire que les forces en présence ressemblent plus à la 7ème compagnie au clair de lune qu'à l'armée romaine en campagne. J'imagine qu'on succombe facilement aux charmes de ces guerres intestines car le horseball coute beaucoup mais rapporte peu rien. Du coup, on jalouse le voisin parce qu'on a l'impression qu'il a une plus grosse part du gateau que nous... quel gateau d'ailleurs?

Dans ce contexte, la mise en place des paris sportifs sur le horseball, si elle fonctionne, pourrait modifier notre petit monde de 2 façons différentes :

  • profiter à tous en ramenant assez de sous pour monter les projets de chacun
  • attiser les tensions et les jalousies en opposant ceux qui profitent de cette nouvelle mâne financière aux autres
En attendant, pleins d'espoir, l'arrivée de cette corne d'abondance, arrêtons de tirer sur l'ambulance et laissons chacun se consacrer au projet qui lui tient à coeur. Au final, seuls ceux qui tiennent la route survivent... et c'est difficile de prédire ce qui va marcher ou pas. Et pour ceux qui se préparent déjà à m'opposer l'argument de l'image du horseball auprès du public, je leur réponds dors et déjà qu'il faut commencer par avoir un public, quel qu'en soit la manière. Honnêtement, je ne saurais pas dire si les néophytes préfèrent regarder la Pro Elite Mixte, Féminine, l'équipe de leur village ou un match de moustiques ;o)