Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - règlement

Fil des billets - Fil des commentaires

14 fév.

Tirer sur l'ambulance?

Horseball Santé Accident AmbulanceCette note, j'y pensais depuis un moment... mais j'aurais préféré ne pas la rédiger dans ce contexte... Il y a quelques heures, j'ai appris qu'un cheval de horseball était mort sur le terrain ce week-end... Pour faire écho à l'une de mes dernières notes, j'affirme que ce n'est pas le horseball qui en est responsable. Certains dirigent leur colère et leur peur vers un jeu dangereux, un arbitre laxiste, un organisateur inconscient, un véto incompétent... et pourquoi pas la faute à pas de chance? Et puis qu'est-ce que ça change au fond?

Aillant un peu touché à l'organisation de matchs de horseball, je sais comme il est complexe d'appréhender les aspects santé d'une manifestation. Je crois qu'on peut résumer ça en 3 points :

  • ce qui doit être prévu conformément au règlement (général + horseball) : numéro de téléphone du vétérinaire et du médecin de garde sur le panneau d'affichage, visites vétérinaires quotidiennes et véto disponible au moins une heure avant chaque match pour les pros et amateur élite, Point d'Assistance Cavalier et médecin pour les pros ou secouristes en club... rien de plus.
  • ce que l'on prévoit sur la manifestation : en fonction du contexte et du budget, il est parfois pertinent de faire plus que ce que dicte le règlement. Quand c'est possible, c'est bien, mais ce n'est pas toujours le cas. Par exemple, j'ai toujours trouvé dérisoire de faire appel aux associations de protection civile pour les organisations club. Ils n'ont pas le droit d'intervenir et d'utiliser leur matériel et ne peuvent soigner qu'à l'eau claire. Pour une des journées que j'ai organisée, 2 pompiers s'étaient proposés de les remplacer bénévolement, aillant même négocié l'emprunt du matériel nécessaire à leur caserne... mais c'est légalement interdit d'avoir 2 pompiers aguerris prêt à intervenir plutôt que 4 bénévoles pour 300€ de plus qui pourront tout juste mettre une victime en PLS!
  • ce que l'on fait quand survient un accident : ... on fait au mieux avec les moyens du bord! Un accident est par essence imprévisible, on essaie de limiter les risques, mais c'est rare que tout se passe idéalement. Alors comment peut-on se permettre de critiquer ce qui a été fait? D'ailleurs afin de couper court à la critique exutoire, les instances sportives ont pour devoir de donner rapidement une version officielle des faits, rapportant ce qui a été fait et éventuellement ce qui fera l'objet d'enquête pour savoir si tout avait été prévu comme le stipule le règlement. C'est cette prise de position rapide et objective qui manque aujourd'hui, plus de 24h après l'évènement. Ce mutisme fédéral envenime la situation, et comme d'habitude, ce sont les acteurs qui trinquent... et même pire, les victimes! Alors, messieurs nos dirigeants, plutôt que de préparer le prochain communiqué qui fera mousser les opérateurs de paris sportifs, il est temps de montrer que vous êtes au fait de ce qui s'est passé et que des conclusions en seront tirées si nécessaire, juste histoire de soulager la vive émotion de notre petit monde.
En dehors de toute ces considérations, dans tous les sports, quand un athlète s'éteint, ses coéquipiers et adversaires font front ensemble et se soutiennent pour surpasser cette épreuve : courage à Florent et son équipe, une pensée pour Nicolas...
02 fév.

FIHB Xtrem Rulezzz!

Horseball FIHB Xtrem rulesBuzz de la semaine, la FIHB vient de publier un document qui propose une variante "extrême" du règlement de horseball. Au menu : 

  • plus de touche après un but mais une remise en jeu dans son camp sur la ligne des 5m
  • pas de passage en force offensif dans la zone des 15m (notion assez vague, non?)
  • 1 minute maximum de possession de balle pour tenter un tir
  • 1 seule couleur autorisée pour l'ensemble de l'équipement
  • 3 arbitres de chaises, un sur chaque marque des 15m et un au milieu, et personne à cheval.
  • des équipes de 8 joueurs

Alors, que penser de tout ça? Disons que l'initiative est louable, mais ces idées risquent de rendre le jeu rapide certes, mais absolument pas technique. Sans touche, plus vraiment besoin de chevaux dressés et disponibles. Sans frictions dans les 15 derniers mètres, une défense à plat au botte à botte à 17m devrait suffire à juguler la plupart des attaques en jouant les prises à deux. Bref, ça risque de ressembler à du ping pong de chevaux lancés au grand galop pour aller s'écraser dans un mur de chevaux adverses en essayant tant bien que mal de trouver un intervalle.

Après, il n'y a pas de quoi s'alarmer, ce n'est qu'une proposition qui ne serait appliquée qu'à certaines rencontres aillant pour but de médiatiser notre sport en jouant sur la courant "Xtrem" de notre génération glisse (Alain Loret, si tu me lis). A ma connaissance, ce règlement n'a pas été testé officiellement, et il y aura sans doute matière à l'améliorer le jour venu. Personnellement, j'ai d'autres idées pour rendre le horseball plus fluide, mais c'est un autre débat.

En attendant, ce qui m'étonne le plus dans cette affaire, c'est que la FIHB propose un règlement qui semble venu de nulle part. Pour moi, la FIHB est un organe qui s'appuie sur l'expérience des différentes fédérations nationales, transmettant le savoir-faire des unes aux autres et jouant le médiateur quand c'est nécessaire. Pour moi, il y a déjà largement assez de boulot à tirer le meilleur de ce qui se pratique dans chacune des nations, sans oublier de structurer tout ça au travers de compétitions internationales. Alors pourquoi chercher à innover dans le cadre de la FIHB?

Notre fédération internationale donne l'impression de s'éparpiller au moment même où le horseball international commence à prendre de la valeur avec des nations européennes qui se tirent la bourre et un championnat panaméricain prometteur... La FIHB devrait être notre institution la plus universelle et prestigieuse, pas un laboratoire d'innovations horseballistiques, c'est juste une affaire de crédibilité ;o)

24 fév.

[Règlement] Les pénalités en faute!

De retour de vacances, mais surtout de retour de Saint Lô et de La Rochelle, un sujet ne m'a pas quitté depuis 10 jours : la gestion des fautes au horse-ball. En fait, ça me travaille depuis longtemps, mais après avoir vu autant de matchs sur une courte période, j'en suis arrivé aux 2 idées suivantes :

  • suppression de la P2
  • compteur de fautes de jeu par équipe

Supprimer la P2, une évidence non? A quoi sert cette pénalité médiocre qui sanctionne une faute grave... mais pas trop (ou l'inverse)? Sans compter que dans le pire des cas, elle est utilisée pour éviter de donner une P1/P3 contestée quand les esprits s'échauffent et que l'arbitre ne souhaite se facher avec personne... Après tout, le horse-ball est un sport offensif donc on peut se permettre d'offrir un point à l'équipe offensée sans pour autant plier le match comme au foot par exemple. Et puis, ça ne changera presque rien pour les joueurs qui tirent les P2 direct et ça évitera les accidents pour ceux qui préfèrent les jouer en se lançant pleine vitesse dans une défense arrêtée...

Pour ce qui est du compteur de fautes de jeu, l'idée vient du basket où l'on cherche aussi à limiter les contacts trop... rugueux. On pourrait ainsi comptabiliser les fautes de jeu [1] de chaque équipe, et sanctionner toutes les fautes par une P1 (ou à 10m?) à partir d'un certain nombre (3? 5? 10? par mi-temps? par match?). On favoriserait ainsi les équipes les plus propres. On éviterait aussi le grand dilemne P3/P2/P1 pour les arbitres quand les matchs commencent à s'emballer et que tout le monde commence à discuter (ce qui arrive vraiment trop souvent de mon point de vue!).

Ces 2 propositions devraient rendre le jeu plus fluide, mais aussi plus lisible pour le spectateur neophyte qui doit bien galérer actuellement à comprendre la subtilité des 3 pénalités. Vous en pensez quoi? Ca vous paraît applicable?

[1] : J'entends par fautes de jeu, les fautes non "techniques", c'est à dire ne relevant pas des placements en touche, en P3/P2/P1. Il s'agit donc des contre-sens, prises de balles et contacts non règlementaires, jeu dangereux...