Alors que je glandais travaillais sur le web, je suis tombé sur cet article où on trouve vers la fin une analyse des stats à propos des balles perdues en NBA. Du coup, j'ai fait le parallèle avec le horse-ball, et j'ai bien l'impression, du haut de ma courte expérience, qu'il en va de même, non?

En effet, j'ai eu la chance de passer rapidement du niveau Club au niveau Amateur Elite, et c'est une certitude, la plus grosse différence, quand on monte dans les catégories, c'est la volonté de limiter le nombre de déchets de jeu. Et c'est normal, puisque le horse-ball, comme le basket, est un sport offensif où chaque perte de balle donne une chance de contre-attaque à l'adversaire. Cette différence est d'ailleurs flagrante lors les matchs opposant des équipes avec un gros écart de niveau où la meilleure équipe prend souvent le dessus par une succession de contre-attaque, profitant des approximations de son adversaire sans avoir vraiment besoin de sortir le grand jeu technique.

On peut donc dire que pour progresser dans le horse-ball, il faut s'employer à limiter les déchets sur les 3 aspects du jeu : la technique individuelle, équestre et collective. Bien sûr, ça n'est certainement pas la seule composante de la progression d'une équipe, mais je pense que c'est certainement l'un des éléments essentiels.

Je n'ai pas suivi les championnats Elite depuis assez longtemps pour pouvoir dire si cette corrélation entre nombre de ballons perdus et niveau de jeu est aussi valable pour l'évolution du jeu au fil des années. Peut-être que les plus anciens pourront nous éclairer sur ce point?